Témoignage : Fleur du désert de Waris Dirie

Fleur-du-désert-Waris-Dirie-Les-lectures-de-Liyah

Waris, excisée selon la tradition, n’a que treize ans lorsqu’elle décide de s’enfuir, de quitter ses parents, afin d’échapper à un mariage forcé. Après une dangereuse cavale dans le désert somalien, elle rejoint Mogadiscio, puis Londres où elle devient domestique. C’est alors qu’elle est remarquée par un photographe de mode, et que va démarrer sa prodigieuse carrière de mannequin. Avec émotion et sincérité, Waris Dirie raconte les détails de son étonnante histoire, évoquant sans détour les difficultés rencontrées tout au long de cette aventure. Fleur du désert est la troublante confession d’une femme hors du commun.

Mon avis : Fleur du désert est un témoignage bouleversant. Je connaissais déjà l’histoire de Waris Dirie grâce au film du même nom et je savais donc que ce témoignage allait être très dur, très touchant mais surtout allait conter l’histoire d’une femme hors du commun (C’est drôle, car avant le film et le livre, je ne connaissais absolument pas cette femme, et c’est bien dommage).

De plus, le livre va plus loin que le film et on apprend davantage de choses sur Waris. Quand on sort de la lecture, on a envie de crier, et surtout d’aider toutes ces femmes qui subissent encore à l’heure d’aujourd’hui de telles atrocités…la coutume de l’excision, en tant que femme, m’a complètement répugnée et m’a donné envie de, excusez-moi l’expression, casser la gueule à tous ces barbares qui pratiquent encore cela. Ce livre devrait donc être lu par grand nombre, pour réveiller les mentalités, et pour que chaque personne sache ce qu’il se passe ailleurs. Waris Dirie, devenue ambassadrice de l’ONU pour les questions de mutilations sexuelles est un exemple pour chacune d’entre nous !

J’avais donc vu le film en premier lieu, et je trouve que ce genre de témoignage passe mieux en film (enfin surtout pour celui-ci). Je crois que je me rappellerai toujours de ma vision de ce film, un soir au cinéma, lors de la journée internationale de la femme, l’émotion que j’ai ressenti était encore plus importante. Un film bouleversant. Bien sûr, comme dit plus haut, le livre l’est tout autant, mais le film montre les événements différemment, et donc est davantage « conté » que le livre. Dans le témoignage écrit, les événements sont beaucoup plus « bruts » et donc beaucoup moins raconté comme une histoire (Désolé, je ne sais pas si ce que je dit est très clair). Autre minuscule déception, j’aurai aimé avoir une double vision de la vie de Waris, vue par son amie Maryline par exemple. J’aurai aimé savoir comment elle, londonienne, a vécu l’histoire de Waris…

En bref, un témoignage à ne pas manquer !

« J’ai mis de côté toutes les stupides petites choses dont j’avais à me plaindre et qui me préoccupaient auparavant. J’ai réalisé qu’elles n’avaient absolument aucune importance. La vie et le don de la vie sont les seules choses qui comptent vraiment, et c’est le fait de donner naissance à mon fils qui m’a rappelé cette évidence. »

17 thoughts on “Témoignage : Fleur du désert de Waris Dirie

    1. Disons que quand je tombe sur de bonnes lectures, je vais assez vite, mais je peux également rester bloquer 1 mois sur un livre quand j’ai un blocage ^^ !

  1. Je n’aime pas trop lire ce genre de témoignage parce que généralement après je suis bouleversé pendant plusieurs jours et j’ai tendance à mon prendre à tous les hommes qui m’entourent (même s’ils n’y sont pour rien les pauvres mdr). Mais je vais me laisser tenter par le film si j’arrive à le trouver et peut être qu’ensuite, je lirai le bouquin. En tout cas, encore une belle découverte grâce à toi !

    1. Ah ça me fait plaisir! O oui franchement le film est superbe, mais on en ressort tout retourné (et la bande originale est aussi sublime !)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.