1

Londres, début du XXe siècle. L’écrivain James M. Barrie est en quête d’un nouvel élan, dans sa vie comme dans son oeuvre : son mariage avec la comédienne Mary Ansell est dans l’impasse, et le public londonien boude sa dernière pièce. C’est en arpentant les allées de Kensington Gardens qu’il rencontre Mme Llewelyn Davies et ses quatre jeunes fils. Une complicité immédiate se noue entre l’écrivain et les enfants sous l’oeil ravi de leur mère, jeune veuve désemparée qui trouve en lui un véritable ami. Son intimité avec la famille Llewelyn Davies grandissant chaque jour davantage, James M. Barrie retrouve son âme d’enfant auprès de ceux qui sont désormais sa plus précieuse source d’inspiration. Il tisse avec eux la trame fantastique, visionnaire et subtilement mélancolique de Peter Pan. 

Mon avis : Mais pourquoi n’ai-je pas vu ce film plus tôt ? Je me le demande bien… Ce film est magnifique, il m’a émue comme aucun film ne m’a plus émue depuis bien longtemps. C’est un réel coup de coeur. Par où commencer ? Johnny Depp, Kate Winslet, Freddie Highmore…Des acteurs fantastiques au jeu extraordinaire (Freddie Highmore quoi, il est juste bluffant).

Enfin, je crois que vous avez compris, ce film m’a transportée, tout en subtilité. Ce film m’a fait rire, m’a fait pleurer, et m’a fait traversée des états d’émotions différents. La réalisation est vraiment bien faite, et rend le film passionnant. C’est fou car au final je ne suis pas fan de Peter Pan et de cet univers mais voir comment l’auteur a inventé cette histoire fut vraiment une découverte passionante. 

Par contre, le personnage de la mère de Sylvia m’a agaçé. Et j’aurais également aimé que la fin aille un peu plus loin (bien qu’elle me convient déjà très bien comme cela). Et voilà, y’a rien d’autres à dire, c’était vraiment super 🙂

En bref, un film plus que magnifique !

tumblr_mrbzy5hjKS1re6b50o1_500

Le truc en + : Le Neverland, soit le pays féérique de Peter Pan, n’avait déjà pas de secret pour Kate Winslet, puisqu’elle avait joué sur scène le rôle de Wendy, à l’âge de 15 ans. L’un des facteurs décisifs qui détermina la participation de l’actrice britannique au projet fut « l’anticonformisme » de son personnage. Selon elle, le film « est bel et bien une histoire d’amour, mais celle-ci se passe entre Barrie et toute la famille ».