Clint Eastwood, un rebelle américain de Max Eliot

41pfrhAgM+L._AA278_PIkin4,BottomRight,-51,22_AA300_SH20_OU08_

« En tant qu’acteur, il séduit par son charme de « dur à cuire ». En tant que réalisateur et producteur, il étonne par son talent artistique et sa maîtrise technique. Véritable icône de Hollywood, Clint Eastwood est sans aucun doute l’un des derniers géants encore vivant du cinéma américain – et du cinéma tout court. Dans Clint Eastwood, un rebelle américain, l’auteur de best-sellers et historien du cinéma Marc Eliot raconte la vie passionnante, souvent tumultueuse de Clint Eastwood et son incroyable parcours. Mais, à la différence des autres biographies, Eliot écrit avec franchise, évoque les hauts et les bas d’Eastwood, ses succès et ses échecs, sa personnalité à la fois adulée et contestée. Décryptant les relations complexes entre la vie personnelle d’Eastwood, ses convictions et son métier, l’auteur retrace l’itinéraire de ce gamin introverti et peu ambitieux, playboy vaguement marginal au début des années 50 devenue une célébrité rebelle au cours des années 1960-1970 et une star du panthéon cinématographique aujourd’hui. Outre le meilleur de Eastwood, dont des films devenus des classiques du cinéma tels que Le Bon, la Brute et le Truand, Dirty Harry, Impitoyable, Mystic River, Million Dollar Baby ou Gran Torino, cette biographie scrupuleusement documentée dévoile un homme plus ambigu qu’on le croit, aux multiples facettes, collectionneur de femmes, homme d’affaires habile et manipulateur qui exerce un contrôle total sur son image. »

Mon avis : Dans le cadre de l’opération Masse Critique sur le site Babelio, j’ai reçu, et ce également en partenariat avec la maison d’édition Balland, le livre Clint Eastwood, un rebelle américain de Marc Eliot.

Il faut savoir que Clint Eastwood est un acteur/réalisateur que j’apprécie, c’est une personne mystérieuse dont j’ai eu envie de percer les secrets. Qu’on l’aime ou pas, il faut quand même reconnaître que c’est un acteur/réalisateur plus que reconnu dans ses professions.

Cette biographie est divisée en trois parties : « De vagabond à l’acteur », « D’acteur à auteur » et « De l’auteur aux Oscars ». La filmographie complète (jusque 2012) de Clint Eastwood est également disponible à la fin du livre. Pour ma part, j’ai trouvé les deux dernières parties plus intéressantes que la première (et même plus particulièrement la partie « De l’auteur aux Oscars »). J’avais surtout envie d’en savoir plus sur la réalisation de ces derniers films (tels que Million Dollar Baby, Gran Torino, etc…) et sur ce point, je suis ravie. La première partie se centre quasi exclusivement sur les westerns où Clint s’est illustré, et à la fin de ce chapitre, j’étais un peu dégôutée du western en général  :/ !

Cette biographie est trufée d’anecdotes, concernant autant la vie privée que la vie professionnelle d’Eastwood ! La biographie nous en apprend plus sur les parents d’Eastwood et sa situation familiale en générale…c’est un aspect sympathique, car on peut enfin situer d’où vient cette légende du cinéma et surtout comment il en est arrivé là.

Par ailleurs, j’ai quand même eu difficile à arriver au bout du livre…Je pense que c’est du au fait que c’est une longue biographie (en même temps, Clint a déjà 83 ans, y’a de quoi raconter, je suis d’accord). Je crois que j’aurai davantage apprécié ma lecture si l’auteur s’était focalisé sur certains films, sur certains moments de la vie d’Eastwood…Là, je me suis noyée dans toutes les informations fournies par l’auteur et je trouve ça un peu dommage.

En tout cas, ce qui est sûr, c’est que je conseille cet ouvrage à tous les amateurs de cinéma, on apprend des tonnes de choses, sur les tournages, la façon dont les managers gèrent leurs stars, etc… Ce côté là est vraiment passionnant. On cite également de nombreuses autres stars de l’époque, et c’est vraiment intéressant ! On en ressort donc avec des infos plein la tête, et je ne suis pas déçue de l’avoir lu.

« Il n’y a qu’une seule façon d’être heureux en mariage. Dés que je saurai laquelle, je me remarierai. »

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ce contenu a été publié dans Coin Littéraire.... Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

9 réponses à Clint Eastwood, un rebelle américain de Max Eliot

  1. Ping : La mule, réalisé par Clint Eastwood |

  2. Franckie dit :

    Si vous voulez tout savoir de Clint, rendez-vous sur le site français qui lui est dédié : clintlalegende.fr et venez discuter avec les « clintophiles » sur le forum associé : http://clintlalegende.fr/saloon/
    Et pour les « fans » il y ad’excellents articles sur « Million Dollar Baby » entre autre !

  3. Ooooh c’est tout mignon par ici, j’aime bien la nouvelle déco 😀
    Sinon j’adore les biographie mais j’ai eu mon compte pour le moment ^^ Mais si jamais je craque de nouveau, je lirai peut être celle là 🙂
    (surtout pour en savoir plus sur Million Dollar Baby ^^)

  4. J’adore Clint Eastwood et ton article me donne très envie d’en savoir un peu plus sur lui. Merci pour le partage 😉

  5. Nolwenn (Hanako) dit :

    Je l’iame bien dans Le Bon, la Brute et le Truand ^^

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.