Le majordome, réalisé par Lee Daniels

mAJ

Le jeune Cecil Gaines, en quête d’un avenir meilleur, fuit, en 1926, le Sud des États-Unis, en proie à la tyrannie ségrégationniste. Tout en devenant un homme, il acquiert les compétences inestimables qui lui permettent d’atteindre une fonction très convoitée : majordome de la Maison-Blanche. C’est là que Cecil devient, durant sept présidences, un témoin privilégié de son temps et des tractations qui ont lieu au sein du Bureau Ovale. À la maison, sa femme, Gloria, élève leurs deux fils, et la famille jouit d’une existence confortable grâce au poste de Cecil. Pourtant, son engagement suscite des tensions dans son couple : Gloria s’éloigne de lui et les disputes avec l’un de ses fils, particulièrement anticonformiste, sont incessantes. À travers le regard de Cecil Gaines, le film retrace l’évolution de la vie politique américaine et des relations entre communautés. De l’assassinat du président Kennedy et de Martin Luther King au mouvement des « Black Panthers », de la guerre du Vietnam au scandale du Watergate, Cecil vit ces événements de l’intérieur, mais aussi en père de famille. (Allocine)

Mon avis : Je suis contente, car aujourd’hui, je vous présente un coup de cœur cinéma ! Je pense sincèrement avoir saoulé tout le monde avec ce film (avant même sa sortie). Dés que j’ai vu la bande-annonce, j’ai senti que ce film allait devenir un coup de cœur ! Et bien ce fut le cas…

Ce film conte une histoire vraie, alors déjà ça ajoute beaucoup d’émotions au film. On se retrouve dans les années difficiles pour les personnes de couleur en Amérique. La ségrégation, le Klu Klux Clan, Martin Luther King, tous des moments de notre histoire qui ne peuvent que nous toucher, nous révolter ou simplement nous rendre triste.

Coup de chapeau à l’exceptionnel Forest Withaker, et à tous les acteurs qui l’entourent (parce que oui, le casting est incroyable, et tout comme j’aime !). A travers ce majordome, le film retrace donc une part de l’histoire de l’Amérique, et même parfois du monde en général. Ce film fait réfléchir, et pour moi, on en ressort  pas tout à fait le même.

La relation de Cecil Gaines, le majordome, avec l’ainé de ces fils est conflictuelle et pas évidente…mais cette relation m’a beaucoup touchée, et j’ai trouvé que cela représentait une des meilleures partie du film. Pour moi, Le majordome est un peu dans la lignée de La couleur des sentiments (dans les valeurs qu’il véhicule surtout…).

La fin est très émouvante, bien placée, les images réelles introduites dans le film sont bien choisies, et tout parait logique et bien réel. Voilà, personnellement, je ne me suis pas ennuyée une seconde, bien au contraire…Et je conseille ce film à tous.

tumblr_myle36PuwU1s3jquko2_r1_500

Le truc en + : C’est à partir d’entretiens réalisés par le journaliste Will Haygood du Washington Post que le scénariste Danny Stronga écrit l’histoire du Majordome. A l’approche de l’élection de Barack Obama à la présidence, Haygood avait recherché un Afro-Américain ayant travaillé à la Maison Blanche pour témoigner de la période des mouvements du droit civique aux Etats-Unis. Il est tombé sur Eugene Allen, majordome de huit présidents entre les années 50 et 80, qui a servi de base au personnage de Cecil Gaines interprété par Forest Whitaker.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Ce contenu a été publié dans Pause Cinéma !, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

32 réponses à Le majordome, réalisé par Lee Daniels

  1. Ping : Critique…FILM : 42 | By Kimysmile !

  2. Ping : Top 5…Mes films qui ont fait 2013 ! | By Kimysmile !

  3. Cookies dit :

    Je l’ai vu aujourd’hui et comme je le dis dans ma chronique, c’est un véritable coup de coeur pour moi! J’adore Forest Whitaker et je ne vois pas un autre acteur jouer ce rôle!

  4. Kier@h dit :

    Je suis un peu moins enthousiaste que toi (des soucis sur la réalisation globale), mais c’est vrai que c’est un bon film, poignant, avec des acteurs de qualité, sur un sujet toujours d’actualité par bien des aspects ! Finalement, même si le film est très romancé, si il peut amener des gens à faire des recherches par eux-mêmes sur la période, le pari est gagné ! Pour ma part, je lui mettrai 15/20 au Majordome.

  5. dexlivres dit :

    Je pense aller le voir rapidement au cinéma lui !!

  6. grigrigredin dit :

    Je n’ai pas encore lu ton billet car je vais le voir la semaine prochiane… Je reviendrai faire un tour ici pour comparer nos avis…

  7. J’irai sûrement le voir dimanche. J’ai vraiment hâte car il a l’air génial !

  8. myprettybooks dit :

    Il est assez intriguant ce film mais je ne sais pas s’il me plairait..

  9. miamiou dit :

    Je vais le voir demain, j’espère qu’il me plaira autant qu’à toi ! 🙂

  10. birdsinthewild dit :

    J’en ai beaucoup entendu parlé, notamment par rapport au rôle que tien Oprah winfrey, je ne l’ai pas encore vue mais il me tente beaucoup car je sais aussi que forest whitaker est un très bon acteur !

  11. LE critique de PUB dit :

    “Au service de sept présidents, il a traversé trente ans d’histoire”.
    Voici le slogan policé placardé sur l’affiche de sortie du film “Le Majordome”, en tout cas en France.
    Car, une fois n’est pas coutume, les affiches de teasing américaines sont bien plus engagées (et aussi plus réussies selon moi).
    Pour lire la critique de l’affiche du Majordome, c’est par ici http://www.lecritiquedepub.com/majordome/

  12. Celui-ci est tout en haut de ma liste des films à voir prochainement. Raison pour laquelle, tu me pardonneras de ne pas avoir lue ta critique. Je n’en lis jamais aucune concernant les films qui m’intéressent, histoire de tout préserver intact ! 😉 Je sais juste que tu as énormément aimé, ça me suffit !

  13. Little No dit :

    Il a l’air trop bien ! 😀

  14. auroreinparis dit :

    Je vais le voir jeudi soir, j’espère être aussi emballée que toi !

  15. stelphique dit :

    Je suis sure qu’il porrait me plaire! On ne sait jamais si je peux me faire un ciné…

  16. jostein59 dit :

    Ça me semble valoir le détour. En plus, j’aime beaucoup Forest Whitaker. Il joue souvent des personnages de grande sensibilité.

  17. Lea.C dit :

    J’ai très envie d’aller le voir ! Ton avis réconforte mon choix

Répondre à dexlivres Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.