les-gens-heureux-lisent-et-boivent-du-cafe-345303-250-400

« Ils étaient partis en chahutant dans l’escalier. J?avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux. »Diane perd brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son coeur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l »existence. C’est peut-être en foulant la terre d’Irlande, où elle s’exile, qu’elle apercevra la lumière au bout du tunnel.Entre « Le Journal de Bridget Jones » et « Love Story », l’histoire de Diane nous fait passer par toutes les émotions. Impossible de rester insensible au parcours tantôt dramatique tantôt drôle de cette jeune femme à qui la vie a tout donné puis tout repris, et qui n’a pas d’autre choix que de faire avec.

Mon avis : Aujourd’hui, présentation d’un livre que j’ai tout particulièrement adoré… Les gens heureux lisent et boivent du café est un livre très poignant, j’ai vraiment beaucoup pleuré en le lisant… Comment refaire sa vie quand celle-ci nous enlève ce qu’on a de plus cher au monde ? Je crois que c’est une question qu’on n’essaye pas souvent de se poser…

Ce livre exploite le thème du deuil à merveille…J’ai vraiment été profondément touchée.. Par contre, je tiens à préciser quelque chose d’important, car de nombreuses personnes ont été déçues par ce livre (dans les critiques que j’ai lu en tout cas), car il faut savoir que c’est un livre sentimental.. On ne croirait pas vraiment quand on lit la quatrième de couverture, mais voilà, je pense qu’il faut quand même le savoir… Moi en tout cas, ça ne m’a absolument pas gênée, bien au contraire !

Les personnages principaux de cette histoire, Diane, et puis Edward, sont deux personnages auxquels je me suis fort attachée, j’étais vraiment triste quand j’ai refermé le livre.  L’écriture est belle, et l’histoire est bien amenée… J’aurais aimé que le livre se termine autrement mais voilà, la note est tout de même positive, et on s’y retrouve assez bien. Mention spéciale également au personnage de Félix, qui m’a fait beaucoup rire.

Bref, un superbe livre, entre rire et larmes qui ne laisse pas indifférent.

« Et depuis un an, je me répétais tous les jours que j’aurais préféré mourir avec eux. Mais mon cœur battait obstinément. Et me maintenait en vie. Pour mon plus grand malheur. »