aaa

Édimbourg 1874. Jack naît le jour le plus froid du monde et son cœur en reste gelé. Le Docteur Madeleine le sauve en remplaçant son cœur défectueux par une horloge mécanique. Il survivra avec ce bricolage magique à condition de respecter 3 lois: premièrement ne pas toucher à ses aiguilles, deuxièmement maîtriser sa colère et surtout ne jamais Ô grand jamais, tomber amoureux. Sa rencontre avec Miss Acacia, une petite chanteuse de rue, va précipiter la cadence de ses aiguilles. Prêt à tout pour la retrouver, Jack se lance tel un Don Quichotte dans une quête amoureuse qui le mènera des lochs écossais, à Paris jusqu’aux portes de l’Andalousie.

Mon avis : Hier soir, séance de cinéma en famille, et quelle a été ma surprise, Jack et la mécanique du cœur est pour moi un gros coup de cœur ! Ayant lu le livre il y a un bon moment déjà, je ne me rappelais pas de tous les détails, mais dans l’ensemble, l’adaptation est nickel chrome (mais bon, Mathias Malzieu, l’écrivain, a adapté lui-même son oeuvre !).

Amateurs de films d’animation, de poésie et de romantisme un peu fantasque, ce film est fait pour vous ! L’histoire est merveilleuse, pleine de magie et de musiques envoûtantes ! D’ailleurs, parlons-en de la bande originale qui est un réel bijou (vous retrouvez d’ailleurs un extrait ci-dessous), on est plongé dans l’univers de Dyonysos et franchement, on en redemande ! C’est commun à aucun autre genre, et ça fait rêver ! Visuellement, c’est pareil, l’animation est tip top et n’a rien à enviée aux films d’animation américains, bien au contraire !

L’univers ressemble quelque peu à celui de Tim Burton, je trouve qu’on sent de Mathias Malzieu s’est imprégné de cette ambiance, tantôt sombre, tantôt poétique et fantastique, et bien sûr tout ça remis à sa sauce. Les personnages sont tous géniaux, Jack, Miss Accacia, Georges Méliès et même Joe (interprété divinement bien par Grand Corps Malade, les moments où il slam sont épiques !). Olivia Ruiz apporte au personnage de Miss Accacia une originalité débordante, et rend son personnage attachant et plein de magie. Jack et la mécanique du cœur nous est raconté tel un conte romantique et tragique, et la fin ne laisse pas indifférent, je peux vous le dire.

Je trouve utile de noter que pour moi, ce film d’animation est destiné aux adolescents/adultes, et pas aux enfants (enfin, c’est mon avis n_n) car certains passages sont quand même assez sombres et je crois qu’à certains moments, il pourrait faire peur aux plus jeunes !

Les points négatifs maintenant ? Hé bien, je n’en vois pas, j’ai été transportée…voilà tout… Bref, vous l’aurez compris, je vous le recommande à 1000 %, c’est pour moi un chef-d’oeuvre d’animation qui ne pourra que vous émerveiller (du moins, je l’espère :D).

Le truc en + : Toutes les chansons du film d’animation sont extraites de l’avant-dernier opus du groupe pop rock français Dionysos, intitulé  La Mécanique du Cœur . Les titres sont composés par le groupe et produits par l’écrivain et réalisateur Mathias Malzieu, ainsi que par Mike Ponton, guitariste du groupe.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !