15745753Etats-Unis, 1986. Eleanor est une lycéenne trop rousse, trop ronde et est harcelée par tout le monde au lycée. Dans le bus scolaire, elle a l’habitude de s’asseoir à côté de Park, un garçon timide, qui l’ignore poliment. Peu à peu, les deux lycéens vont se rapprocher, liés par leurs passions communes pour les comics et les Smiths.

VRAIMENT_BON

Mon avis : Hello les loulous ! Aujourd’hui, je reviens avec la chronique littéraire d’un livre dont on a beaucoup parlé il y a de ça quelques mois, je veux bien entendu parler d’Eleanor & Park de Rainbow Rowell. C’est grâce à la gentille blogueuse de Mypublicstuff que j’ai pu découvrir ce roman, et je l’en remercie 1000 fois !

Alors, c’est bien simple, j’ai beaucoup aimé ce livre, certainement pas autant que certains car pour moi, ce n’a pas été un coup de cœur, mais c’était une excellente lecture. D’abord, ce que j’ai adoré, c’est l’ambiance de l’époque. L’histoire se passe en 1986, et c’est génial de retrouver l’ambiance des années 1980-1990. Les passions de nos deux protagonistes principaux sont bien mis en valeur et c’était vraiment très appréciable. Niveau personnage, j’ai beaucoup plus apprécié Park qu’Eleanor, mais ça je pense que ça dépend des sensibilités de chacun, mais pour ma part, Park m’a vraiment touché, dans sa manière d’être, ses sentiments et ses émotions.

Eleanor & Park est une lecture qui ne vous laisse pas indemne, sincèrement, elle m’a chamboulée sur bien des aspects… Rainbow Rowell parvient à mettre des mots sur des actes innommables, elle parvient à toucher son public et ça ce n’est franchement pas donné à tout le monde.

Maintenant, ce qui m’empêche de totalement adhérer au contenu, c’est surtout à cause de l’écriture, de la façon d’aborder certains événements. En fait, je ne suis pas complètement arrivée à m’imprégner de ses personnages et de tout ce qu’ils vivaient. J’avoue que c’est difficile à expliquer, mais je crois que c’est surtout le personnage d’Eléanor qui m’a posé soucis (à certains moments de l’histoire). Malgré son vécu difficile, je n’ai pas toujours apprécié ses réactions, et je suis donc parfois rester légèrement extérieur à ses problèmes…

Voilà donc mon ressenti sur ce livre. Ce qui est certain, c’est que je vous le conseille fortement. Si ce n’est pas encore fait, n’hésitez pas à le découvrir.

« Eleanor avait raison : elle n’était jamais jolie. Elle ressemblait à une oeuvre d’art. L’art n’avait rien à voir avec le beau, il existait pour faire ressentir les choses. « 

Signature

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !