522492.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

En dernière année au lycée, Bianca découvre, lors d’une soirée, qu’elle est connue comme étant la « DUFF » (Designated Ugly Fat Friend, dans la version anglaise, et la Dodue Utile Franchement Fade, dans la version québécoise) de son groupe d’amies. Intelligente, cynique et loyale, la jeune fille de 17 ans prend très mal ce surnom, et décide de se venger de ses anciennes amies avec l’aide de Wesley, le garçon le plus populaire et charismatique du lycée. (Wikipedia)

EXCELLENT

Mon avis : Coucou à tous ! Aujourd’hui, je reviens avec la critique du film The Duff ! Je l’ai regardé deux fois hier (oui, ça m’arrive aha) et il fallait que je vous en parle car je l’ai adoré ! Je suis accro aux rom-com version teenager et il est rare quand j’en trouve une (récente) qui m’enchante autant ! Bon, évidemment, ALERTE, il faut aimer ce genre là. Si vous détestez ça, ne vous y plonger même pas car on y retrouve tous les ingrédients de la comédie pour ados !

The Duff, c’est surtout une comédie sur la méchanceté au lycée, sur l’importance que donnent les jeunes à leur vie sociale, surtout à l’ère d’internet et du WEB 2.0. Pour le coup, le film parvient à renverser quelques clichés (les copines trop belles pas si cruches que ça, le beau gosse footballeur qui vise une bourse à l’université, etc.) et nous emmène vers une conclusion qu’on n’aurait (peut-être) pas imaginer au début. La jeune Mae Whitman, qui interprète Bianca, convient parfaitement au rôle et son humour déjanté apporte beaucoup de relief au personnage. En plus, ça fait plaisir de voir une fille « normale » qui ne devient pas une bombe atomique par un effet magique qu’on ne comprend jamais. Le déroulement du film est très classique (mais pas étonnant, vu le genre dans lequel nous sommes) mais m’a vraiment bien plu ! Comme souvent, la bande originale est très actuelle et rythme bien le film.

Ce qui m’a plu également est qu’on retrouve une mise en scène travaillée avec des effets visuels (vous savez, un peu comme dans Nos étoiles contraires, quand on voit des textes à l’écran et des petites « animations »). Bref, j’ai vraiment aimé, un film pour ados qui tire son épingle du jeu, et ça fait plaisir!

aaa

Le truc en + :

x The DUFF est l’adaptation cinématographique du roman éponyme publié en 2010 de l’auteure américaine Kody Keplinger.

url

Extrait : « Is that a wiener in your mouth or are you just happy to see me? »

Signature

Rendez-vous sur Hellocoton !