crazy-in-love-763231-250-400

…Mélodie, 22 ans, quitte son Paris natal pour partir étudier à New York. Elle rêve d’’y décrocher un diplôme à la hauteur de ses ambitions. Son avenir semble tout tracé. Oui, mais… la rencontre avec Ryan, un célèbre acteur américain, va bouleverser ses plans. Dès le premier regard, Mélodie tombe follement amoureuse. Aux prises avec cette passion dévorante, elle néglige son travail, ses amis, et commence à fréquenter le gotha mythique d’’un monde de paillettes où se dissimulent perfidies et trahisons. Ryan la désire, la jette. Elle se donne, s’’abandonne, se rebelle… Jusqu’’où leur attrait charnel incontrôlable les entraînera-t-il ? Par quelles joies et quelles souffrances devront-ils passer pour ne pas perdre pied ? Le terrible secret qu’’elle réussira à percer sera-t-il la clé de leur dernière chance… ?

moyen

Mon avis : Hello les loulous ! Aujourd’hui, on se retrouve pour parler du livre Crazy in love de Lauren Chapman. Il sort le 28 avril aux Editions Le Cherche Midi. Merci à l’attaché de presse pour l’envoi de ce livre… Malheureusement, malgré un objet livre sublime, je n’ai pas accroché à cette histoire. Pourtant, je suis friande de ce genre d’histoire (vous l’aurez compris par le titre, c’est une romance New Adult) mais pour une fois, ça ne l’a pas fait…

J’ai été déçue par plein de points. Déjà par l’écriture. Après avoir lu Colleen Hoover en février (pour qui j’ai un véritable coup de cœur), j’ai été très déçue par Crazy in Love. Lauren Chapman signe ici son premier roman et je trouve qu’on le sent très fort dans la première partie du roman. Le livre est assez long (450 pages) et j’avoue même avoir lu la fin en diagonale tant j’en avais marre. Je ne me suis pas attachée au personnages, et ça c’est embêtant car je n’étais pas ravie de retrouver mon livre le soir…

L’histoire d’amour ne casse pas non plus 3 pattes à un canard, et c’est dommage. Dans le genre « jeune fille rencontre une star du showbiz », j’avais nettement préféré Rock de Kylie Scott. Crazy in love manque d’humour et ce petit quelque chose qui rend ce genre de roman addictif. Bref, dommage.

Extrait : « Je suis partagée entre mon désir et ma raison et, comme d’habitude avec lui, c’est le désir qui l’emporte. »

signature

Rendez-vous sur Hellocoton !