UnReal, saison 1

6a00d83451aec269e201bb083c49ea970d

Les coulisses d’une émission de dating à travers les yeux d’une jeune productrice dont la mission est de manipuler les candidats afin d’obtenir les rebondissements dramatiques nécessaires à la vitalité du programme…

excellent

Mon avis : Hello les loulous ! Aujourd’hui, on parle séries avec la chronique de la première saison d’UnReal,  diffusée sur la chaîne américaine Lifetime. Critique acerbe de la télé-réalité et de la manipulation qui en résulte, c’est un excellente série, porté par des acteurs géniaux (Shiri Appleby en tête!).

UnReal est une série actuelle, très réaliste et qui ose (et en impose!). J’ai vraiment été surprise par cette première saison, que j’ai dévoré en à peine 3 jours. Les personnages ont tous leur part d’ombre et on peut, dans un même épisodes, les adorer et les détester. Les scénaristes ont une capacité dingue à faire jongler nos émotions. Les candidates du jeu sont manipulées tels des pantins et même les membres du staff en prennent pour leur grade. Tout ce qui compte c’est l’audience et le fric que ça va générer. Sincèrement, regardez cette série (du moins déjà cette première saison) et découvrez une facette que certes on se doute, mais on n’a pas idée à quel point l’être humain n’est plus au centre des préoccupation des gens.

Le personnage principal, Rachel, est bien traité et le triangle amoureux est assez bien servi… Adam et Jeremy permettent à la série de nous tenir en haleine ! La série ne tourne pas autour du pot et va droit au but, et ça fait plaisir.

Bref, UnReal est une série qui fait réfléchir, mais également divertissante. Quand vous commencerez, vous ne saurez plus la lâcher.

tumblr_inline_o7mw70jn2z1s9x8us_500

Le truc en + : La série est baséé sur le court métrage Sequin Raze (2013), qui a été écrit et réalisé par Sarah Gertrude Shapiro, la co-créateur, scénariste et productrice exécutive de UnReal. Elle a également été productrice sur The Bachelor de 2002-2004.

001_2822955

signature

Rendez-vous sur Hellocoton !

17 thoughts on “UnReal, saison 1

  1. J’avais adoré la première saison, dévorée en deux jours x)
    J’ai moins accroché à la deuxième par contre… Surtout à cause des différents personnages, mais aussi parce que ça devient un peu répétitif et ils vont parfois un peu trop loin. J’espère qu’ils arriveront à se renouveler pour la troisième saison, à bousculer un peu les choses !

  2. J’ai aussi beaucoup accroché à cette première saison, incapable de m’arrêter sans regarder l’épisode suivant tant l’intrigue est accrocheuse et addictive. Pourtant, après quelques semaines de visionnage (oui, j’ai suivi la programmation télé, donc à coup de 2/3 épisodes par semaine^^ »), je me suis rendue compte que chaque soirée devant UnReal me laissait déprimée. Je dois être trop sensible mais voilà, la série est beaucoup trop cynique pour moi et je n’arrive pas à la regarder en étant détachée, j’ai donc décidé de m’arrêter là ! Mais cela prouve au moins à quel point la série est efficace dans ce qu’elle veut dénoncer^^

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.