lodyssee3

1948. Jacques-Yves Cousteau, sa femme et ses deux fils, vivent au paradis, dans une jolie maison surplombant la mer Méditerranée. Mais Cousteau ne rêve que d’aventure. Grâce à son invention, un scaphandre autonome qui permet de respirer sous l’eau, il a découvert un nouveau monde. Désormais, ce monde, il veut l’explorer. Et pour ça, il est prêt à tout sacrifier.

vraiment_bon

Mon avis : Coucou les loulous ! Aujourd’hui, je vous parle d’un film que j’ai vu au cinéma la semaine dernière grâce à Nausicaa, L’odyssée réalisé par Jérôme Salle (à qui on doit les deux Largo Winch). J’ai beaucoup aimé ce Biopic, même si je lui ai trouvé quelques défauts. Je vous en dis plus tout de suite.

Commençons par ce qui a eu tendance à me chipoter…En fait, le film se consacre davantage à Philippe Cousteau j’ai l’impression. Pierre Niney campe parfaitement ce jeune homme en quête de reconnaissance mais efface quelque peu le sujet principal du film et sincèrement, à plusieurs reprises, on se demande qui porte réellement le film. La dernière partie du film file comme l’éclair alors que c’est sur cette partie de la vie de Cousteau que j’aurai aimé en apprendre plus. Et enfin, je pense que l’odyssée est un film qui n’ose pas, un peu trop classique dans sa chronologie et dans sa réalisation. De ce fait, on n’échappe pas à quelques longueurs, et on a tendance à s’ennuyer rapidement.

Dans ce qui m’a énormément plu, il y a bien entendu l’aspect visuel du film, qui est vraiment grandiose. J’ai adoré le découvrir au cinéma pour cette raison essentiellement. Les scènes filmées sous l’eau sont d’un très bel esthétisme et le monde marin est vraiment mis en valeur. Je citerai également le casting qui est TOP, Pierre Niney et Audrey Tautou en tête. Découvrir les travaux de la famille Cousteau et de ce patriarche quelque peu mégalo a été vraiment très intéressant, culturellement parlant surtout. J’ai appris beaucoup de choses, et je pense que c’et pour cette raison que j’aime autant les biopics (même si Jérôme Salle semble avoir beaucoup « lissé » le portrait de Cousteau, et ne révèle que par petites touches tout ce qui clochait. On sent une réelle vision personnelle du réalisateur dans le film). Je terminerai en disant que j’ai aimé le message écologique dans lequel le film est baigné. Cette prise de conscience dont fera preuve Cousteau est inspirante et bien amenée.

Bref, même si ma chronique semble être mi-figue, mi-raison, j’ai bien aimé découvrir ce Biopic, que je vous conseille.

lll

Le truc en + : L’Odyssée s’est tourné aux quatre coins du monde, de la Croatie à l’Afrique du Sud et l’Antarctique en passant par les Bahamas. L’équipe du film a d’ailleurs dû faire face à de rudes conditions de tournage en Antarctique, essuyant notamment une tempête. À noter que la Croatie figurait la Côte d’Azur française des années 40-50. 

2696034-pierre-niney-habille-en-dior-et-montre-810x620-1

Extrait : « Quand on est sous l’eau, on est dans l’apesanteur la plus totale. Un monde entier à découvrir. »

signature

Rendez-vous sur Hellocoton !