En Novembre, je vous parlais de ma participation à des ateliers d’écriture, dans le cadre de mon boulot. De temps en temps, j’aime partager les textes que j’écris. Je n’ai aucun talent pour l’écriture, mais une fois qu’un texte me parle, ça me fait plaisir de le diffuser ici.

Consigne de l’exercice : Choisir un objet qui nous est cher, sans jamais le mentionner et imaginer être aspirer par celui-ci. Décrire ensuite les émotions et ressentis que l’on a à l’intérieur.

Posée sur une étagère. Elle est là, et me rappelle des moments que jamais je ne pourrai oublier. Quand elle m’aspire, c’est toujours avec chaleur et confiance que je la retrouve. Pourtant, il y fait toujours froid car la neige ne cesse de tomber, mais avec une douceur infinie. Chaque flocon se pose ici et là, et chaque partie de mon corps de laisse aller à cette douce ambiance, qui arrête presque le temps. J’avance lentement et profite du beau spectacle qui accueille mon regard. Grand, les yeux empli de tendresse, il me regarde. Je m’approche pour mieux le voir et ressentir cette plénitude qui est égale à ce que je ressentais lors des noëls de mon enfance. Devant lui, je m’assied, juste pour ressentir et regarder la neige tomber. Comme lors d’un voyage au grand nord, mon nez devenu écarlate, picote et je resserre l’écharpe nouée autour de mon cou. Pourtant, je ne grelotte pas. Dans l’enfance, il ne fait jamais froid. L’endroit n’est pas très grand. Pour dire vrai, il n’y a de place que pour lui et moi, mais ça ne me dérange pas. Au fond, auprès de lui, je pourrai rester toujours car le temps y semble à tout jamais figé.

Je crois que l’objet est assez flagrant. J’espère que ça vous a plu. 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !