Le destin extraordinaire des trois scientifiques afro-américaines qui ont permis aux Etats-Unis de prendre la tête de la conquête spatiale, grâce à la mise en orbite de l’astronaute John Glenn. Maintenues dans l’ombre de leurs collègues masculins et dans celle d’un pays en proie à de profondes inégalités, leur histoire longtemps restée méconnue est enfin portée à l’écran.

Mon avis : Coucou à tous! Je commence la semaine avec une chronique cinéma à propos du film Les figures de l’ombre. C’est quand je vois ce genre de films que je sais pourquoi les biopics restent mon style de prédilection… J’aime tellement découvrir des destins pas comme les autres, et encore davantage quand ça concerne des femmes (Bah oui, faut bien être féministe de temps en temps). Les figures de l’ombre est un excellent film, doté d’un superbe casting !

Sachez que si vous avez aimé La couleur des sentiments, vous aimerez certainement ce film. L’histoire met donc en avant 3 femmes afro-américaines qui ont apporté, chacune à leur façon, une aide à l’avancée de la conquête spatiale par les américains. A l’époque de la ségrégation et aux inégalités raciales, elles ont prouvés au monde leur intelligence et leur valeur. Le film livre un magnifique message sur le fait de croire en ses rêves, et de se donner les moyens d’y arriver, quelque soit notre condition sociale (et même si on est une femme!!).

Le trio d’actrices est top, Taraji P. Henson en tête. On retrouve également Kevin Costner (qu’on ne voit plus assez au cinéma), Kirsten Dunst ou encore Jim Parsons (notre très cher Sheldon Cooper, c’est d’ailleurs assez drôle de le voir dans un rôle de…scientifique – même si son personnage est vraiment antipathique). Au delà de l’histoire qui est parfois dramatique, l’humour n’est pas oublié, et le film a un côté rythmé et fun qui m’a plu. Du coup, on ne s’ennuie jamais (car il faut l’avouer, c’est parfois le cas dans les biopics) et c’est un vrai plaisir à découvrir.

Néanmoins, le film reste très classique dans sa forme. Ce n’est pas forcément un défaut mais disons qu’il y a peu de surprise…

Je sais qu’en France, il sort ce mercredi, et je ne peux que vous conseiller d’aller le découvrir sur grand écran. Un gros TOP pour moi. 🙂

Le truc en + : Parmi les producteurs des Figures de l’ombre, on peut retrouver Pharrell Williams, qui a également supervisé la musique du film.


Rendez-vous sur Hellocoton !