Les phobies – Ces peurs qui nous empêchent d’avancer…

Hello tout le monde. Aujourd’hui, petit article différent de d’habitude sur un sujet qui me touche particulièrement : la phobie. Je suis moi-même phobique depuis de nombreuses années et j’ai entamé en ce début d’année un chemin qui va peut-être me permettre de m’en faire quitte. Je n’ai pas du tout en tête de vous apporter des réponses vu que je suis toujours en train d’en chercher, mais je sais ce que c’est d’avoir peur, de perdre tout contrôle, et je sais à quel point on se sent seul, incompris et qu’on perd toute confiance aux autres, vu qu’on ne peut se faire confiance à soi-même.

De mon côté, je suis algophobe… Ce n’est que depuis tout récemment que je peux mettre un mot sur ce mal qui me ronge. Et croyez-moi, mettre un mot là-dessus permet déjà de faire le premier pas en avant.

Algophobie :

L’algophobie est la peur panique de la douleur physique. Il s’agit d’une véritable phobie, ce qui signifie qu’elle entraine des troubles psychologiques chez les personnes qui l’éprouvent. La peur de la douleur est telle qu’elle provoque une intense transpiration et des tremblements. Ainsi, ceux qui souffrent d’algophobie feront en sorte d’éviter tout ce qui est susceptible d’occasionner une douleur (comme les rendez-vous médicaux).

Cette phobie m’empêche de me soigner correctement, de réaliser certains de mes rêves et me paralyse complètement dans des moments pas du tout appropriés… En décembre, j’ai du passer un examen médical qui m’a complètement paralysé et qui a empêché le médecin de pratiquer son examen. Et là, ça a été le déclic…  En consultant sous hypnose, on s’est déjà rendu compte de l’origine de la phobie, et je commence doucement à avancer sur la bonne voie. Ce vendredi, je me suis même fait percer les oreilles (pour beaucoup, c’est incompréhensible d’avoir une peur panique de cela…j’en suis bien consciente…) et croyez-moi, il y a encore quelques semaines, ça n’aurait même pas été envisageable… La prochaine étape sera d’aller faire un don de sang fin février. Croisez-les doigts pour moi, mais je suis plus que déterminée.

Ça fait donc de nombreuses semaines que je lis sur le sujet des peurs et des phobies, et que je réfléchis beaucoup à tout ça, et j’avais envie de vous lister mes 5 premiers conseils. Ils sont adaptables pour les peurs en général, et pour toute phobie je pense. Évidemment, je ne suis pas médecin, ce n’est que ma toute jeune expérience.

  1. Parlez-en.
    Pour moi, en parler ouvertement est devenu salvateur. Me rendre compte que je n’étais pas la seule, et me donner envie de m’ouvrir sur des événements traumatiques m’a permis de libérer des pensées enfouies depuis bien longtemps.
  2. Chaque petit pas vaut la peine. Soyez fier de vous.
    N’avancez pas trop vite. Écoutez votre corps et votre esprit. Donnez de la valeur à chaque petit pas que vous faîtes, aussi futile ça puisse être pour les autres. Une phobie, une peur, se travaille seul, il faut se donner la force, se faire confiance.
  3. Rendre la peur « normale ».
    Combien de fois n’ai-je pas entendu que la peur que je ressentais était anormale, amplifiée, irraisonnée. Même s’il y a une part de vérité, j’ai appris qu’avoir peur était normal, humain. Du coup, j’ai déjà appris à relativiser et à arrêter de m’infliger une culpabilité supplémentaire. Ce qui est important est d’apprendre à gérer la peur, d’apprendre à la transformer pour avancer.
  4. Apprenez des techniques de relaxation.
    Dans mon cas, la relaxation est très utile. Que vous utilisiez des méthodes de respiration, de réflexologie ou encore de méditation, tout peut vous aider à vous contrôler… A vous de trouver ce qui vous aide.
  5. Pensez aux médecines parallèles avant tout traitement médicamenteux.
    De mon côté, c’est la thérapie sous hypnose, et l’EMDR qui mon permis de mettre des souvenirs sur mes peurs et donc de doucement en connaître les origines. Je refuse catégoriquement tout traitement médicamenteux. Alors sincèrement, ayez l’esprit ouvert : les peurs sont soignables par votre seule force. Attention, le but d’une thérapie n’est pas de faire disparaître complètement la peur, plutôt de la rendre normale : adaptée, modérée, et contrôlable.

Pour finir cet article, je vous liste quelques livres intéressant sur le sujet, qui pourrait peut-être vous aider si vous êtes dans une situation comparable à la mienne :

André, Christophe. Psychologie de la peur : craintes, angoisses, phobies. Odile Jacob, 2005
Leclère, Maryvonne. Les rituels de l’angoisse : comprendre les tocs et les phobies. Larousse, 2008
Jakobowicz, Jean-Michel. Surmontez vos peurs c’est malin : Les clés simples et concrètes pour se libérer de l’anxiété, des phobies, de la timidité…. Leduc S., 2016
Spund, M. Vaincre les peurs et les phobies. Archipel, 2005

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ce contenu a été publié dans Cher Journal..., Psycho/socio. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

25 réponses à Les phobies – Ces peurs qui nous empêchent d’avancer…

  1. Ping : Quelques livres documentaires qui valent le coup d'œil… #1 |

  2. Moun dit :

    Merci de partager ta phobie, je souffre de la même et c’est pas facile à vivre au quotidien. Je souhaite également me tourner vers l’hypnose et je me demandais où aller. Des conseils? Merci!

    • Kimysmile dit :

      Oh je t’encourage vraiment en tout cas. Courage. Moi, je suis allée chez une thérapeute qui pratique l’hypnose chez elle, dans son cabinet. Franchement, tu pourras en trouver une facilement. 🙂

  3. Ping : La méditation en pleine conscience, qu’est-ce que c’est ? |

  4. GirlyMamie dit :

    Un joli article, original. C’est vrai qu’on n’ose pas trop en parler ; on en souffre déjà tellement, pas la peine d’en rajouter. Moi j’ai peur des maladies. Je ne suis pas douillette, je ne crains pas la souffrance, mais j’ai l’angoisse d’être malade. Quand j’ai mal à la tête… c’est tout de suite une tumeur au cerveau. Quand j’ai une gastro… j’ai un cancer du colon… Quand je me coupe, ça va sûrement s’infecter, je vais avoir une infection généralisée… Heureusement mon mari se marre, ça m’aide à relativiser ! 😀

  5. Bel article ♥. Tu peux être fière de toi et je suis sûre que cette phobie sera un jour un lointain souvenir. :*

  6. clairebelgato dit :

    Tout d’abord, bravo! Reconnaître sa peur, c’est un pas énorme. Et, je ne sais pas si on peut parler de peur, mais l’hypnose me met très mal à l’aise. J’ai beau savoir que c’est devenu une pratique courante, ça ne me rassure pas pour autant. Mais si ça t’aide, c’est le principal !

  7. Hylyirio dit :

    j’ai deux grosses phobies: les araignées et les voitures (pas l’objet, hein 😉 mais le faire de devoir faire un trajet en voiture, ça me terrifie et me rend à chaque fois malade tant je stresse 🙁 )

    j’espère de tout coeur que tu parviendras à dépasser ta peur…
    je te fais de gros bisous

  8. sphinxou dit :

    Je ne connaissais pas du tout cette phobie. Tu as beaucoup de courage d’en parler ma belle :3
    J’ai certaines peurs mais je ne sais pas si ce sont des phobies, je suis assez parano et j’ai peur d’être kidnapée, torturé et assassinée ce genre de truc mais ça me semble pas paralysant dans ma vie.

  9. Ce n’est pas facile et je comprends ta peur : j’ai la phobie des aiguilles. Insectes à dard, prises de sang, vaccins, etc. J’ai beau avoir essayé de lire des choses pour passer le stress ou de penser à autre chose, c’est très difficile… Effectivement, on ne se soigne pas correctement du coup… J’évite un maximum les piqûres… Lorsque je me suis percée les oreilles il y a 3 ans, ça a été un calvaire : j’ai pleuré, ça a saigné et ça s’est infecté. J’ai mis 5 mois avant d’avoir des oreilles saines. J’admire le fait que tu parviennes à passer outre ta phobie, car j’en suis encore très très loin. Félicitations et courage. <3

  10. rp1989 dit :

    Merci de nous faire partager ton vécu, c’est bien de parler de ses faiblesses.
    On a tous nos phobies et je pense qu’à un moment, on est confronté à affronter sa peur et on avance petit à petit. Et comme tu dis il faut relativiser et être fière de ses petits progrès.
    Je partage ton article car il me semble important.
    Bisous à toi et à plus sur nos blogs respectifs!

  11. lilithbliss dit :

    J’ai récemment rencontré une dame qui pratique depuis plusieurs années la réflexologie plantaire. C’était pour un article pour le journal dans lequel je travaille actuellement. Et je peux te dire que cette rencontre m’a profondément marquée. Elle m’a fait tester, et c’est hallucinant de se rendre compte qu’en agissant au niveau des pieds on peut intervenir sur tout le corps et sur l’état d’esprit !
    Elle m’a également parlé de la sophrologie. En apprenant à gérer sa respiration, on peut agir sur son bien-être, contrôler son stress.
    De manière plus global, la médecine traditionnelle chinoise peut être un très bonne alternative ! Parce qu’il s’agit d’une médecine préventive qui va t’aider au quotidien, et non d’une médecine curative comme la nôtre, où on attend de vraiment tomber malade pour agir.
    En tout cas, je te souhaite plein de courage 🙂

    • Kimysmile dit :

      Justement, pour gérer la douleur lors de mon perçage d’oreille (enfin, si on peut appeler ça douleur…vu qu’au final, je n’ai rien senti), j’ai utilisé un point de médecine chinoise où je peux appuyer (sur la main) pour avoir un effet « soulageant » sur la douleur.
      Je m’intéresse de plus en plus à toutes ces médecines parallèles, et je trouve ça d’un grand secours.

      Merci tout plein!

  12. Bravo pour ton article et de te livrer! Tu fais déjà un grand pas d’en parler et d’essayer d’affronter ta phobie 🙂
    J’espère que tu arriveras à surmonter cette peur !

    Je ne sais pas si c’est une phobie, mais j’ai horreur des hôpitaux : j’ai les mains moites, malaises…Je perds tous mes moyens, ça m’angoisse et parfois c’est problématique.
    J’ai surmontée une partie de cette peur en allant au don du sang, je n’étais pas sereine de voir tous ses tuyaux mais j’ai réussi! Je suis toujours accompagnée,en cas de problème, mais je ne veux pas que cette « peur » m’empêche d’aider les autres.
    Je suis bizarre , je supporte de regarder des séries médicales!

    J’ai une phobie un peu bizarre : j’ai peur des momies! ça fait rire mon entourage,j’ai été traumatisée,enfant, et depuis je suis incapable de me trouver dans une pièce avec une momie dans une exposition, c’est une peur irrationnelle 😀

    • Kimysmile dit :

      A partir du moment où la peur devient irrationnelle, c’est que tu es dans une phobie. Et ne t’inquiète pas, je ne trouve pas ça bizarre, je comprends. Il suffit qu’il y ai eu un événement traumatique et BIm, ça se transforme en phobie!

      Merci beaucoup pour ta réaction, ça me fait vraiment plaisir.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.