Un nouveau stagiaire arrive à la caserne. Ce dernier est en retard et lorsqu’il fait enfin son arrivée, bizutée par d’autres pompiers, Boden le renvoie chez lui et lui demande de ne plus remettre les pieds à la caserne. La capacité de Sevride à diriger est remise en cause, lorsque celui-ci découvre qu’il perd son rang et que quelqu’un va le remplacer à la tête des secours. Les ambulancières mettent un bébé au monde. Les habitants d’un quartier empêche les pompiers d’éteindre un feu. Les nouveaux voisins du Molly viennent se présenter… Dawson avoue à Casey une nouvelle importante.

Mon avis (risque de spoilers) : Hello, hello! On se retrouve aujourd’hui pour parler série avec la quatrième saison de chicago Fire. Il m’a fallu une éternité pour la regarder car au départ, je la regardais en compagnie de chéri mais il s’est lassé et j’ai pris un temps fou avant de reprendre, seule, mon visionnage. Pourtant, j’aime toujours autant cette série, qui me fait passer par toutes les émotions. On s’attache tellement aux personnages, et encore davantage de saison en saison…

Dans cette saison, j’ai moins aimé quelques intrigues, surtout celles concernant la carrière politique de Casey. Son couple avec Dawson est de nouveau bien mis à l’épreuve, mais il semble enfin, au terme du dernier épisode, que l’avenir s’annonce un peu rose pour ces deux-là. J’avais beaucoup de mal avec le personnage de Chili, et elle m’a également un peu saoulée… J’espère qu’on ne la reverra pas tout de suite. Hermann, que j’adore, n’a pas non plus été épargné, et a été responsable de bon nombre de mes larmes ! J’aime le lien un peu « paternel » qu’il a sur les autres, et sous ses airs un peu maladroits, il a toujours le mot qu’il faut. Le petit nouveau, Jimmy, m’a bien plu, et j’espère qu’il restera un petit moment dans la caserne 51. Et bien évidemment, gros gros point positif sur le personnage de Boden. Je crois que ce sont toujours les intrigues qui le concerne que je préfère. Eamonn Walker est excellent dans son rôle, et de mieux en mieux à chaque saison.

Je mentionnerai toujours l’humour également, car dans Chicago Fire, on se marre aussi, et pour le coup, c’est Mouch qui remporte la palme avec toutes ses péripéties autour de son mariage !

Bref, si vous ne la regardez toujours pas…mais qu’attendez-vous ? 🙂

Le truc en + : Filmé à Chicago, la caserne 51 est en fait la station 18. Quant au « Molly’s Bar », il est filmé dans le vrai bar de Chicago « Lottie’s » à Bucktown.

Rendez-vous sur Hellocoton !