10 faits marquants sur l’Eurovision

Hello tout le monde ! Aujourd’hui, on se retrouve pour un article un peu différent. Disons que si vous ne le savez pas, je suis une grande fan de l’Eurovision (c’est mon petit guilty pleasure de l’année, et je suis à fond, surtout au moment des points ahaha!). Au moment où je vous écrit, la finale 2017 a déjà eu lieu, et c’est le Portugal qui l’a emporté. Mais ma petite Belgique n’est pas en reste, vu qu’elle termine en 4ème place ! 🙂 Même si au fil du temps, le concours n’a plus du tout la même saveur, j’avais envie, aujourd’hui, de vous présenter des faits quelque peu insolites sur le concours! C’est parti !

En 1969, l’Espagne, la France, les Pays-Bas et le Royaume-Uni sont arrivés à égalité. Du coup, la victoire a été attribuée aux quatre pays. En 1991, égalité entre la Suède et la France. Sauf que cette fois, c’est la Suède qui a remporté le concours.  (Afin d’éviter tout nouvel ex æquo, l’Union européenne de radio-télévision adapta le règlement du concours. Si deux ou plusieurs chansons obtenaient le même nombre de votes, elles seraient chantées à nouveau. Les jurys des autres pays devraient alors revoter et choisir laquelle leur semblait la meilleure. En cas de nouvel ex æquo, les chansons concernées seraient toutes déclarées gagnantes).

Depuis l’existence de l’Eurovision, 56 langues ont été entendues au moins une fois, de l’Anglais au Turc en passant par l’Oudmourte (langue parlée en Russie) et le Vorarlbergisch (langue parlée en Autriche).

Depuis 2000, il est interdit de jouer d’un instrument en direct sur scène. Tous les musiciens que l’on voit jouer sur scène sont en playback (au contraire des chanteurs, qui eux, ont l’obligation d’être en Live). Alexander Rybak, gagnant de l’édition 2009, était bien en playback quand il jouait du violon.

En 1969, l’Autriche décida de s’abstenir, refusant de participer à un Concours organisé par une dictature, l’Espagne étant alors dirigée par le général Franco.

Vous avez pu voir que l’Australie fait désormais partie des pays participants, et ce depuis 2015 . Pour la petite histoire, L’Australie diffuse l’Eurovision depuis 1983 et est très fidèle au concours. Pour récompenser la fidélité des Australiens, l’UER a autorisé leur pays à tenter sa chance une seule fois. L’expérience devait se renouveler uniquement en cas de victoire. Mais face à l’engouement suscité par la participation australienne, le pays a fait son retour dans la compétition ces deux dernières années.

En 1974, la chanson portugaise E depois do adeus  de Paulo de Carvalho est entrée dans l’histoire comme la seule chanson du Concours à avoir lancé une révolution. Elle fut en effet employée comme signal de départ du coup militaire qui renversa la dictature portugaise alors en place, lors de la Révolution des Œillets.

En 1988, Yardena Arazi, candidate pour Israël, exige de passer en 9ème position au concours. En effet, ayant consulté une voyante, cette dernière lui annonce que le candidat passant en 9ème position remportera la victoire. Ayant obtenu cette 9ème place, un concours de circonstance modifie l’ordre de passage et Yardena Arazi passe en 8ème place. L’histoire nous dira qu’à cette fameuse 9ème place, c’était Céline Dion, et elle a remporté la victoire pour la Suisse, avec la chanson Ne partez pas sans moi.

En 2006, le Concours fut remporté par la Finlande, avec la chanson Hard Rock Hallelujah interprétée par le groupe Lordi. Lordi était un groupe de hard rock, dont les membres portaient des déguisements élaborés et des masques de monstres et de démons. Ils avaient pour règle de ne jamais se montrer à visage découvert en public. Lordi devint ainsi le premier groupe de hard rock et les premiers concurrents à se présenter entièrement masqués sur la scène du concours.

En 2008, ce fut la première fois qu’une finale ne vit concourir aucune chanson en français. Même la chanson représentant la France était rédigée quasi intégralement en anglais. Cela avait suscité une telle controverse lors de sa sélection que son auteur et interprète, Sébastien Tellier, avait dû ajouter deux phrases supplémentaires en français.

En 2000, la prestation des représentants israéliens, le groupe Ping Pong, suscita une vive controverse dans leur pays. Arrivés au refrain, les deux membres masculins du groupe se sont embrassés sur la bouche. Puis, au dernier couplet, ils ont brandis des drapeaux syriens. Le groupe souhaitait en fait promouvoir la paix entre Israël et la Syrie.

Et voilà, en espérant vous avoir appris quelques petites choses sympas 🙂 !


Rendez-vous sur Hellocoton !

Ce contenu a été publié dans Divers. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à 10 faits marquants sur l’Eurovision

  1. Criteïne dit :

    Moi aussi je suis fan, merci pour cet article, j’ai appris des trucs. 🙂 Mais cette histoire de bande-son préenregistrée obligatoire m’intrigue beaucoup… sais-tu pourquoi les instruments sont interdits en direct ?

  2. Pitiponks dit :

    Haha le groupe Ping Pong est bien ridicule quand même ^^ J’ai bien aimé la chanson Hard Rock Hallelujah (même si je n’aurais pas trop apprécié d’être au premier rang vu leur tête!!) Merci pour cet article!

  3. tinalakiller dit :

    Oui, j’ai appris quelques trucs !! 😀

  4. Zélie dit :

    Je ne savais pas du tout tout ça, vraiment un très chouette article 🙂

Laisser un commentaire