Le 25…heuuu le 26, c’est cinéma #25

Hello, hello !  Aujourd’hui, c’est le petit rendez-vous du film du mois, en partenariat avec Sphinxou. Pour la Belgique, pays choisi ce mois-ci, nous avons sélectionné le film Alabama Monroe, réalisé par Félix Van Groeningen.

Didier et Élise vivent une histoire d’amour passionnée et rythmée par la musique. Lui, joue du banjo dans un groupe de Bluegrass Country et vénère l’Amérique. Elle, tient un salon de tatouage et chante dans le groupe de Didier. De leur union fusionnelle naît une fille, Maybelle…

Mon avis : Alerte ! Ce film est une pépite… Et il entre directement dans la catégorie de mes films préférés…hé oui, rien que ça. Alabama Monroe est une histoire d’amour déchirante entre 2 personnes, mais également une histoire d’amour d’un couple envers leur petite fille. Le film suit la même trame que l’excellent La guerre est déclarée, réalisé par Valérie Donzelli (qui est magnifique aussi, je recommande!) et donc pour moi, ce n’est pas étonnant que j’ai autant aimé. J’aime tellement les sentiments humains, qui peuvent à la fois unir et séparer. Elise et Didier, les personnages principaux sont tellement bien écrits, et magnifiquement interprétés. Ajoutez à cela, une bande son sublime, et ça donne un ton et une ambiance particulière au film…

Alabama Monroe m’a bouleversé, a secoué tout mon être. La fin est dure, brute, puissante. C’est un film que je voulais voir depuis longtemps en fait, mais je redoutais qu’il me fasse cet effet-là…et je n’y ai pas échappé. Sincèrement, les loulous, prenez le temps de voir ce film…Il ne vous laissera pas indifférent et vous fera traverser une multitude de sentiments.

Bref, un petit bijou du cinéma belge (et je n’en suis pas peu fière!).

L’avis de Sphinxou, ici. 

Le truc en + : Alabama Monroe est l’adaptation d’une pièce de théâtre écrite par Johan Heldenbergh et Mieke Dobbels, The Broken circle breakdown featuring the Cover-Ups of Alabama, qui a connu un énorme succès en Belgique flamande et aux Pays-Bas. Felix Van Groeningen a été tellement bouleversé par cette histoire d’amour qu’il a demandé aux auteurs l’autorisation d’en faire un film.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ce contenu a été publié dans Pause Cinéma !. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

19 réponses à Le 25…heuuu le 26, c’est cinéma #25

  1. Ping : Duelles, réalisé par Olivier Masset-Depasse |

  2. Il a l’air génial ce film !

  3. roxou06 dit :

    je ne connais pas du tout ce film ! je vais me le noter 🙂

  4. clairebelgato dit :

    Très intriguée par ce film !

  5. tinalakiller dit :

    Un très beau film, bien interprété et douloureux, même si j’ai trouvé le montage un peu confus.

  6. Mo. dit :

    Ah si c’est belge, il fqut que je le vois (moi non plus, je ne suis pas fière du tout, haha) ! Un jour où l’amoureux ne sera pas là, je me ferai une soirée belgo-romantique à moi seule ! 😉

  7. Ping : Le 25… c’est cinéma #25 | Merveilles Livresques

  8. rp1989 dit :

    J’aimerai beaucoup voir ce film :).

  9. auroreinparis dit :

    Ravie que tu ais aimé ce film, il était 2ème de mon top 10 l’année de sa sortie. un véritable uppercut !

  10. monfilmdusoir dit :

    C’est une merveille en effet, un choc émotionnel intense. Du coup je te conseille de te pencher sur la filmographie de FELIX VAN GROENINGEN, si « La Merditude des Choses » est un film spécial, mais délicieux à mes yeux, « Belgica » mérite vraiment que l’on s’y penche. De manière générale la Belgique offre un cinéma flamboyant.

Répondre à Kimysmile Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.