Book&Film – Everything, Erverything

Que feriez-vous si vous ne pouviez plus sortir de chez vous ? Ni respirer l’air pur de la mer, ni sentir la chaleur du soleil sur votre visage… ni même embrasser le garçon qui vit à côté de chez vous ? Everything, Everything raconte l’histoire d’amour entre Maddy, adolescente futée, curieuse et inventive, et son voisin Olly. Car même si la jeune fille de 18 ans souffre d’une maladie l’empêchant de quitter l’environnement confiné de sa maison, le garçon refuse que ces circonstances n’entravent leur idylle. Maddy n’aspire qu’à sortir de chez elle et à découvrir le monde extérieur et à goûter à ses premiers émois amoureux. Alors qu’ils ne se voient qu’à travers la fenêtre et ne se parlent que par SMS, Maddy et Olly nouent une relation très forte qui les pousse à braver le danger pour être ensemble… même s’ils risquent de tout perdre.

Mon avis : Hello tout le monde ! Pendant mes vacances en Italie, j’ai tout simplement dévoré le livre de Nicola Yoon, Everything, Everything. J’ai passé un excellent moment avec le bouquin et il me tardait de découvrir le film. Vu cette semaine au cinéma, j’ai passé un très très bon moment également. J’ai d’ailleurs du mal à les séparer, tant j’ai trouvé l’adaptation sympathique.

Malgré tout, on décèle quelques différences mais qui ne changent pas fondamentalement l’histoire. Disons qu’il y a vraiment une scène qui m’a un peu embêtée dans le film, c’est celle où Maddy sort son nez dehors pour la première fois pour intervenir lors de la « bagarre » entre Olly et son père. (attention, spoile). A côté de ça, les acteurs sont vraiment cools et interprètent très bien leur rôle respectif. Évidemment, comme souvent, le doublage VF n’est pas terrible mais ça, on y peut rien.

Une autre petite chose que je regrette dans le film, c’est la non-utilisation des dessins du livre. En fait, le roman est ponctué de dessins et autres calligraphies qui illustrent surtout les pensées de Maddy. J’aurais adoré qu’ils soient intégré au montage du film. A la place, le film symbolise la distance de Maddy par rapport au monde extérieur par un astronaute, et j’avoue que j’ai trouvé ces moments-là un peu bof…

Le roman se lit rapidement (d’une traite pour ma part) et nous donne des petits papillons dans le ventre. Pour le coup, j’ai ressenti pareil en visionnant le film. Je suis une vraie neuneu, alors j’avoue que ce genre là, c’est vraiment ma cam ! aha 😀

Enfin voilà, Everything, Everything n’est certainement pas l’œuvre de l’année, mais avec moi, ça fonctionne. J’aurais tendance à surtout vous conseiller le livre, mais le film vaut le coup d’œil également.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ce contenu a été publié dans Coin Littéraire..., Pause Cinéma !. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

10 réponses à Book&Film – Everything, Erverything

  1. Ping : Midnight Sun, realisé par Scott Speer |

  2. Ping : 2017 – Mes tops de l'année ! |

  3. Si ça ne finit pas mal, tu peux me le prêter ? XD 😀

  4. sphinxou dit :

    Le livre est dans ma PAL, je sais que je vais l’en sortir du coup 🙂

  5. Le film et le roman sont deux choses que je veux vraiment voir/lire !^^ Mais je pense d’abord commencer par l’ouvrage. Tu donnes envie !

  6. Il me tente de plus en plus !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.