Jumanji : Bienvenue dans la jungle, réalisé par Jake Kasdan

Le destin de quatre lycéens en retenue bascule lorsqu’ils sont aspirés dans le monde de Jumanji. Après avoir découvert une vieille console contenant un jeu vidéo dont ils n’avaient jamais entendu parler, les quatre jeunes se retrouvent mystérieusement propulsés au cœur de la jungle de Jumanji, dans le corps de leurs avatars. Ils vont rapidement découvrir que l’on ne joue pas à Jumanji, c’est le jeu qui joue avec vous… Pour revenir dans le monde réel, il va leur falloir affronter les pires dangers et triompher de l’ultime aventure. Sinon, ils resteront à jamais prisonniers de Jumanji…

Mon avis : Hello, hello ! On se retrouve aujourd’hui pour parler cinéma avec le nouvel opus de Jumanji ! Croyez-moi, moi aussi, j’ai grincé des dents. Sérieux, pourquoi a-t-il fallu qu’ils fassent un(e) suite/reboot au film culte de 1995 ? Puis, pour rire et passer un bon moment entre copines, je me suis laissée tenter! Et au final, je ne regrette pas. Car, même s’il faut faire abstraction totale du chmilblik-mais-que-fait-Jumanji-la-dedans, il est clair que le film marche plutôt bien. C’est un divertissement sympathique, et l’humour est vraiment au rendez-vous. En plus, pour une fois, la bande-annonce n’en a pas trop dit, et du coup, le film a réussi à me surprendre.

J’ai vraiment aimé le casting pour dire vrai ! Les acteurs matchent super bien les uns avec les autres, et ça se ressent dans le visionnage. On ne voit pas le temps passer car le film est super bien rythmé et aucun temps mort ne vient le ternir. Jack Black et Kevin Hart sont particulièrement excellents dans leur rôle. Les acteurs se laissent aller à beaucoup d’auto-dérision, et j’ai vraiment aimé ce côté-là.

Bon dans les bémols, parce qu’il y en a, on retrouve surtout le méchant (qui est d’un nuuuuuuuuul sans nom, et dont j’ai même oublié le nom et son but dans l’histoire) et on ne retiendra aucune musique (bon, sauf peut-être la chanson Baby, I Love Your Way qui m’a bien fait marrer). Certaines notes d’humour en dessous de la ceinture ont toujours l’art de me faire lever les yeux au ciel. Mais voilà, dans l’ensemble, rien de bien grave à mes yeux.

Bref, j’ai passé un moment bien sympathique ! Je reste, bien entendu, sur mes positions du début, car NON pour moi, ce film n’est pas une suite, ni un reboot, ni rien du tout. Je le juge réellement comme une film à part. Et si vous faites comme moi, vous pourrez peut-être l’apprécier, je pense. 🙂

Le truc en + : Jumanji : Bienvenue dans la jungle a été tourné dans des décors naturels, sur l’île d’Oahu à Hawaï. L’équipe a posé plus précisément ses caméras dans les jungles de la vallée de Waimea, du North Shore et du Kualoa Ranch, une réserve naturelle située face à l’océan, au pied des montagnes sur la côte est d’Oahu, la plus exposée aux vents.  Les six dernières semaines du tournage se sont toutefois déroulées sur le continent, à Atlanta en Géorgie. C’est là qu’ont été tournées les scènes qui se déroulent dans la petite ville de Brantford. C’est également là qu’ont été construits les décors du bazar, la statue du jaguar et le labyrinthe de tunnels piégés. 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ce contenu a été publié dans Pause Cinéma !. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à Jumanji : Bienvenue dans la jungle, réalisé par Jake Kasdan

  1. enigmathie dit :

    J’adore le jumanji de notre enfance, j’ai peur d’être déçue par celui-ci…mais je le regarderais peut-être quand même 🙂

  2. Isa Poitou dit :

    Je me le verrai bien en dvd :).

  3. Zélie dit :

    J’irais peut-être le voir 🙂

  4. roxou06 dit :

    Je l’ai également vu et j’ai finalement bien aimé ! mais comme toi, je le vois comme un film et non comme une suite 🙂 et j’ai bien rigolé durant le visionnage !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.