Celui que j’aime de Julie Galli

Ne jamais mélanger vie pro et vie perso, Aurore aurait pourtant dû le savoir. Résultat, elle se retrouve trahie, célibataire et… en galère. Car, pour éviter de perdre toutes ses économies, elle va devoir restaurer seule ce vieux camping acheté dans le sud de la France. Et, comme si sa situation n’était pas assez compliquée, Aurore se voit contrainte d’embaucher comme homme à tout faire César, le petit-fils des anciens propriétaires, qui est accessoirement en liberté conditionnelle après deux ans de prison ! Et même si cet homme secret et peu bavard ne lui inspire pas confiance, elle ne peut s’empêcher d’être attirée par son charme brut. Une chose est sûre, Aurore compte bien surveiller de très près son nouvel employé…

Mon avis : Hello, hello ! On se retrouve aujourd’hui pour parler bouquin avec une romance aux éditions Harlequin. Et j’avoue que c’est une vraie déception. Dans Celui que j’aime, nous suivons le personnage d’Aurore, qui emménage dans un camping, car elle en devient la nouvelle gérante. Fraîchement quittée par son fiancé, on va suivre, durant tout le roman, sa reconstruction et l’aménagement réel du camping. Et bon sang, c’est chiant. Quand je prends un bouquin Harlequin, je m’attends à une jolie romance et à ressentir des émotions diverses…mais la romance n’avance pas, et on s’ennuie pendant toute la lecture (en tout cas, ça a été mon cas). C’est bien dommage car j’ai beaucoup aimé le personnage de César, son passé et sa réhabilitation dans la vie. Et il est d’ailleurs la seule raison pour laquelle j’ai terminé le roman.

Mais voilà, on ne peut pas tout aimer et pour le coup, je ne vous conseille pas cette romance ! ^^

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ce contenu a été publié dans Coin Littéraire.... Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Celui que j’aime de Julie Galli

  1. Isa Poitou dit :

    Ah une romance ennuyeuse, c’est pas l’idéal !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.