Au revoir là-haut, réalisé par Albert dupontel

Novembre 1919. Deux rescapés des tranchées, l’un dessinateur de génie, l’autre modeste comptable, décident de monter une arnaque aux monuments aux morts. Dans la France des années folles, l’entreprise va se révéler aussi dangereuse que spectaculaire..

Mon avis : Hello, hello ! On se retrouve aujourd’hui pour parler d’un film sorti en octobre dernier. Au revoir Là-haut est l’adaptation cinématographique du livre éponyme de Pierre Lemaître (que je n’ai pas lu, et je le regrette quelque peu). Quand le Centre culturel de la ville voisine à la mienne l’a programmé dans son ciné-club, j’ai ENFIN pris le temps d’aller le découvrir sur grand écran. Et je ne regrette absolument pas, et je comprends amplement les nombreux prix récoltés par le film (dont le César du meilleur réalisateur pour Albert Dupontel!).

Au revoir Là-haut montre à quel point le cinéma français a encore de belles années devant lui et Albert Dupontel met en avant un talent exceptionnel mis à la disposition de son superbe casting. Il interprète lui-même un des rôles principaux, et je l’ai beaucoup aimé. J’ai adoré le personnage de Nahuel Pérez Biscayart (cet acteur est sans doute promis à un bel avenir) ainsi que celui de Laurent Lafitte (et pourtant, je n’aime pas cet acteur en temps normal, mais sincèrement, il est incroyable dans le rôle de Pradelle, une ordure finie aha!). La mise en scène du film est somptueuse, il y a une fantaisie rare dans chaque scène, et ça permet encore davantage aux émotions de passer. Les scènes de guerre, au début du film, sont très bien faites, très intenses ! Je suis très admirative du travail réalisé pour les décors, les masques et tout le film en général en fait.

Le film aurait pu être un coup de cœur si ce n’est que j’ai été un poil déçue par la fin. J’ai entendu dire qu’elle était un peu différente du bouquin d’ailleurs. (et il parait qu’elle est encore pire dans le livre). Mais bref, je ne vous en dis pas plus. Si vous l’avez loupé au cinéma, rattrapez-le, il vaut tellement la peine !

Le truc en + : Albert Dupontel a révélé que la version du scénario qui a été utilisée pour le tournage a été la 13ème ! La version 0 a été écrite en 3 semaines ; le cinéaste a ensuite eu 2 rendez-vous avec l’auteur Pierre Lemaitre, notamment pour discuter du dénouement de l’histoire. Dupontel a en effet changé la fin par rapport au livre, le tout avec l’aval de l’écrivain.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ce contenu a été publié dans Pause Cinéma !. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

16 réponses à Au revoir là-haut, réalisé par Albert dupontel

  1. J’ai adoré le livre et la bd. Le film me fait envie ! <3

  2. AuroreVoyage dit :

    J’adore Dupontel, l’homme autant que le réalisateur et je dirais que ce film est différent de ce qu’il fait d’habitude. Il est magnifiquement réalisé bien qu’un peu moins émouvant que son oeuvre en général

  3. tinalakiller dit :

    Un magnifique film, ravie que Dupontel ait décroché le César du meilleur réalisateur, c’est mérité !

  4. J’ai vu ce film la semaine dernière (enfin) et ce fut un coup de coeur pour moi ! Tellement beau et poétique !

  5. Mes échappées livresques dit :

    j’ai adoré le film! une adaptation réussie

  6. roxou06 dit :

    Le livre m’avait beaucoup marqué et j’ai adoré le film ! La fin est légèrement différente mais je l’ai trouvé plus sympa dans le film 🙂

  7. zeliejumel dit :

    Il faudra que je regarde ce film un jour 🙂 Je n’ai pas lu le livre non plus 🙂

  8. J’avais plutôt bien aimé le livre, je tenterai bien le film =)

Répondre à lespagesquitournent Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.