Hello, hello ! On se retrouve aujourd’hui pour le rendez-vous du A l’attaque de nos PAL, en partenariat avec ma copinaute Sphinxou.

Rappel des règles du challenge : Nous choisissons tous les mois 3 livres dans la PAL de l’autre et le but est d’en sélectionner un, de le lire et de le chroniquer.

Le choix de Sphinxou pour Mai :

Jean et Clara devraient bientôt se séparer :
elle regagnerait Versailles, il retournerait dans la clandestinité.
– Pourquoi êtes-vous allé à l’école ? demanda-t-elle.
– Je voulais apprendre.
– Et qu’avez-vous appris ?
– L’alphabet, l’écriture, l’arithmétique… comme tout écolier, je suppose.
– Vous comptiez en faire quoi ?
Il haussa les épaules.
– Je ne sais pas au juste. Ceux qui gouvernent savent,
alors je pensais que c’était bien de savoir.
Que ça améliorerait ma vie.

Et si le passé avait été différent, quel serait notre présent ?
Un monde scindé en deux.
Les riches détenant le savoir, les pauvres condamnés à l’ignorance.
Il y a ceux qui acceptent, s’oublient dans le silence.
Mais il y a ceux qui se battent pour qu’une société plus juste émerge enfin.

Mon avis: Ce genre de rendez-vous est juste parfait pour sortir de ma zone de confort, et pour déterrer des livres qui sont dans ma PAL depuis bien longtemps. Je suis ravie d’avoir découvert ce bouquin car c’est pour moi une réelle belle découverte. Pierre Bordage est un excellent écrivain, autant accessible pour les ados que pour les adultes. Ce n’est pas un roman que je qualifierai d’addictif car j’ai du prendre le temps de le lire (on  constate quelques longueurs dans le premier quart), mais il est passionnant et surtout super intéressant.

L’auteur nous plonge donc dans une uchronie (récit d’événements fictifs à partir d’un point de départ historique) où le progrès sous toutes ses formes est censuré, spécialement pour les classes de la population les plus pauvres. L’éducation est réservée aux riches et les pauvres sont appelés les  « cous noirs », ils ne sont pas instruits et la culture et le savoir n’est pas pour eux. On suit deux personnages, Jean et Clara, que j’ai beaucoup aimé (et j’ai eu une préférence pour Jean!), l’un pauvre, l’autre riche. Jean n’ayant pas accès au savoir, il apprend clandestinement, pour sortir de sa condition et pour combattre le système en place. Le roman est donc rempli de rebondissements, et tout s’enchaine au fur et à mesure qu’on dévore les pages.

Évidemment, Pierre Bordage insiste continuellement sur l’importance du savoir dans notre société. On se rend compte de la chance qu’on a d’aller à l’école librement, et de choisir en métier. Vraiment, c’est un roman qui fait réfléchir, et qui remet beaucoup de choses en perspective!

Dans un certain côté, le livre m’a légèrement rappelé Entre chiens et loups de Malorie Blackman. Je pense que si vous l’avez aimé, vous pourriez aimer ce récit de Pierre Bordage. A découvrir ! 🙂

« Nous pensons, et vous aussi sans aucun doute, qu’un royaume digne de ce nom, une nation moderne, ne se construit pas en laissant l’écrasante majorité de sa population dans l’ignorance. »

Envie de l’acheter ?

Découvrez le livre sélectionné par Sphinxou. 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !