Londres, 1946. Juliet Ashton, une jeune écrivaine en manque d’inspiration reçoit une lettre d’un mystérieux membre du Club de Littérature de Guernesey créé durant l’occupation. Curieuse d’en savoir plus, Juliet décide de se rendre sur l’île et rencontre alors les excentriques membres du Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates dont Dawsey, le charmant et intriguant fermier à l’origine de la lettre. Leurs confidences, son attachement à l’île et à ses habitants ou encore son affection pour Dawsey changeront à jamais le cours de sa vie.

Mon avis : Hello tout le monde, je reviens aujourd’hui avec mon avis sur Le cercle littéraire de Guernesey, pour lequel j’ai eu un véritable coup de cœur ! J’avais lu le livre dont est tiré cette histoire Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates il y a de ça plusieurs années, et j’avoue n’en avoir que peu de souvenirs. Du coup, j’ai redécouvert cette histoire d’un œil nouveau, et je l’ai tout simplement adoré !

Tout est génial dans ce film. L’histoire d’abord qui est touchante, réaliste et pleine de sentiments profonds. Le casting ensuite, avec surtout Lily James que j’ai trouvé vraiment adorable dans ce rôle. Elle porte très bien le rôle et on s’attache beaucoup à elle. Le rythme du film est bien mené, et les alternances passé/présent permettent de ne jamais s’ennuyer.

La petite fleur bleue en moi a adoré la petite romance incrustée dans l’histoire. Sans être totalement gnangnan, j’ai trouvé les personnages tellement chouette que j’ai même difficile d’en parler correctement aha. Le cercle littéraire de Guernesey m’a fait pensé au livre/film Elle s’appelait Sarah et je pense que si vous aimez l’un, vous apprécierez l’autre.

Bref, je vous conseille fortement de vous déplacer au cinéma. C’est un magnifique moment à voir sur grand écran, selon moi !

Le truc en + : Le Cercle littéraire de Guernesey est un film adapté du roman épistolaire Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates écrit par Mary Ann Shaffer et Annie Barrows et paru en 2008 aux Etats-Unis. Le titre anglais du film, qui reprend celui du roman original, The Guernsey Literary And Potato Peel Pie Society est un des plus longs de l’histoire du cinéma.