Si on dansait de Rachel Joyce

 

À Londres, au bout d’une impasse délabrée, Frank n’est pas un disquaire comme les autres. Chez ce marchand de vinyles, une belle équipe de joyeux marginaux se serre les coudes, tous un peu abîmés par la vie.  Surtout, Frank a un don. Il lui suffit d’un regard pour savoir quelle musique apaisera les tourments de son client. Quitte à préconiser du Aretha Franklin à un obsessionnel de Chopin…
C’est ainsi que Frank fait la rencontre de Lisa, une mystérieuse femme au manteau vert. Après s’être évanouie devant sa boutique, elle le supplie de l’aider à comprendre la musique. Lors de leurs rendez-vous, Frank replonge dans sa propre enfance, revoyant sa mère, l’excentrique Peg, lui passer des vinyles sur sa vieille platine. Lui qui ne croit plus en l’amour depuis longtemps sent son cœur vibrer à nouveau. Et puis, un jour, Frank découvre le secret de Lisa. Le monde s’écroule, il disparaît.
C’est sans compter, pourtant, sur l’extraordinaire solidarité qui règne sur Unity Street. Car après le chaos, il n’est jamais trop tard pour faire renaître l’espoir et réapprendre à danser…

 

Mon avis :  Hello, hello! Je reviens aujourd’hui avec ma chronique à propos d’un livre que j’ai tout simplement adoré. Ce bouquin, c’est Si on dansait, écrit par la brillante Rachel Joyce. En 2015, j’avais lu la duologie qui l’a fait connaître au grand public (La Lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry arriva le mardi et La lettre de Queenie) et j’ai été ravie de retrouver sa plume ! Parce que s’il y a bien une chose que j’adore chez cette auteure, c’est son écriture, si facile et si agréable à lire!

L’histoire de ce livre est tellement belle, j’ai adoré la petite bande d’amis travaillant à la boutique de vinyles.  J’ai également particulièrement aimé les passages dans le passé où Peg transmet sa passion de la musique à son fils. On a envie d’écouter chaque morceau, et de s’intéresser à tous les artistes dont l’auteure nous fait part, et c’est vraiment génial. Si on dansait est une vraie ode à la musique. Comme dans les deux précédents romans de l’auteure, je trouve que les personnages sont très bien écrit, et on sent la profondeur de chacun. De plus, ils permettent d’installer une vraie ambiance bon enfant durant tout le roman, et j’ai été très touchée par les liens se tissant au fur et à mesure, il y a une réelle solidarité qui ressort de ce livre.

Par ailleurs, si vous lisez le résumé, vous vous rendez vite compte qu’un personnage cache quelque chose et j’ai trouvé qu’il fallait bien longtemps avant que ça ne soit révélé et j’ai eu une toute petite pointe de déception quant au contenu de ce secret (je pense que c’est ce qui m’empêche de mettre le coup de cœur à ma lecture). Hormis ça, Si on dansait est un superbe roman, sensible et fort autour de la musique. L’objet livre est également très beau (bravo XO éditions!), c’est un bel objet à avoir dans sa bibliothèque.

Bref, vous avez compris ! A découvrir ! 🙂

« Le jazz, c’est une histoire d’espace entre les notes. C’est ce qui se passe quand vous écoutez vos silences et vos fêlures. Car c’est là que les choses arrivent, quand vous avez le courage de sauter sans filet de sécurité… »

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ce contenu a été publié dans Coin Littéraire.... Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Si on dansait de Rachel Joyce

  1. Tu en parles tellement bien que je l’ajoute dans ma WL !

  2. Il me tente de plus en plus celui-ci !!!!!!

  3. Mes échappées livresques dit :

    Très tentant ce roman!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.