Les dents, pipi et au lit, réalisé par Emmanuel Gillibert

Antoine est un célibataire endurci, fêtard et séducteur. Il vit dans un magnifique appartement Parisien avec Thomas, son colocataire, où les soirées arrosées battent leur plein toutes les semaines. Lorsque Thomas part vivre à Los Angeles, il trouve à Antoine un nouveau colocataire pour le remplacer… « Jeanne, 1m70, yeux bleus ». Si la description fait saliver Antoine, il ne sait pas encore que la charmante Jeanne n’emménage pas seule… Mais accompagnée de ses deux enfants : Théo, 8 ans, et Lou, 5 ans ! Antoine, qui est loin d’être un papa poule, va goûter bien malgré lui aux joies de la vie de famille…

Mon avis : Hello, hello ! Aujourd’hui, on se retrouve pour parler cinéma avec Les dents, pipi et au lit, une comédie française sortie récemment. J’avoue, pour ma part, ne pas très bien connaître Arnaud Ducret donc j’ai eu l’impression de le découvrir dans ce film. Par contre, Louise Bourgoin, je l’aime beaucoup, et c’est très sympa de la revoir dans le genre de la comédie, qui je trouve lui va bien.

En soi, le film n’est pas exceptionnel, c’est une comédie insistant fortement sur les gags et les situations parfois légèrement embarrassantes, mais vraiment, il est arrivé au moment où j’en avais besoin, et c’est un film qui m’a fait énormément de bien. Peut-être parce qu’il ne se prend pas trop au sérieux, ou parce que l’humour (parfois un peu beauf il faut le dire) a fait mouche avec moi ! Le duo Ducret/Bourgoin fonctionne et j’ai aimé voir leurs différences les rapprocher. J’avoue qu’il m’a manqué un côté un peu touchant (que j’attendais pendant le repas de noël en fait…et qui n’est jamais venu), mais heureusement, le final rattrape tout de même ce côté-là.

Certains scènes sont vraiment géniales (telle que celle de la fête d’anniversaire par exemple) et d’autres sont complètement clichées. Vraiment, c’est assez anecdotique, mais Les dents, pipi et au lit possède autant de qualités que de défauts. Le film est également un peu long, du coup quelques longueurs le traverse tout de même !

En réfléchissant, je ne vous conseillerai pas spécialement d’aller voir le film au cinéma. Disons que pour une soirée télé, il est parfait ! 🙂

Le truc en + : Depuis 2013, Louise Bourgoin a refusé pas mal de comédies parce qu’elle avait envie de s’attaquer à des sujets plus intimes et plus mélancoliques. Le désir de renouer avec le genre est revenu avec la naissance de son fils, à un moment où elle avait davantage besoin de légèreté.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ce contenu a été publié dans Pause Cinéma !. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Les dents, pipi et au lit, réalisé par Emmanuel Gillibert

  1. clairebelgato dit :

    Je ne le connais pas celui-là ! Je note ! De mon côté, j’ai été voir « Bécassine » et ma foi, c’était bien sympa !

  2. J’ai bien aimé également, c’est une comédie sympathique, pas celle de l’année mais de qualité tout de même =)

  3. roxou06 dit :

    j’avais trouvé la bande annonce marrante et puis j’ai oublié d’aller voir le film ! je le regarderai donc un jour de mon canapé 🙂 par contre, n’est ce pas étrange le synopsis de base : aller habiter en coloc avec ces deux enfants sans connaitre le coloc ni le prévenir ?

    • Kimysmile dit :

      Oui un peu ! Disons que dans le film, ça se justifie par un concours de circonstance et un cas d’extrême urgence! Mais c’est vrai que bon, pas sûr que dans la vie, ça fonctionne comme ça ^^

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.