Midnight Sun, realisé par Scott Speer

Katie Price, 17 ans, est une adolescente comme les autres, ou presque. Elle ne peut en aucun cas être exposée à la lumière du jour, sous peine d’en mourir. La journée, elle compose et joue de la guitare, et observe le monde depuis sa chambre, notamment Charlie Reed, son voisin. À la nuit tombée, ses rêves prennent vie ! Elle sort chanter dans la gare près de chez elle. Un soir, elle se retrouve face à Charlie. Lui est instantanément sous le charme et se met en tête de la revoir… Pourront-ils s’aimer au grand jour ?

Mon avis : Hello, hello ! On se retrouve aujourd’hui pour parler cinéma avec mon avis sur Midnight Sun, que j’ai découvert tout récemment. Et bon sang, j’aime quand un film parvient à me surprendre… Pour le coup il commençait de façon plutôt banale, une histoire d’amour mignonnette dans le genre de Everything, everything, sorti l’année dernière. Et puis, pendant la deuxième partie, le film devient plus dramatique, plus intense…et du coup, j’ai été totalement bouleversée par les événements de Midnight Sun.

Côté casting, il n’y a pas vraiment de révélation. J’ai toujours autant de mal avec Bella Thorne (bien qu’elle interprète bien son rôle) et Patrick Schwarzenegger manque un peu de charisme. Bon, il n’y a que Quinn Shephard (Morgan) qui tire un peu son épingle du jeu et que j’ai trouvé très convaincante. Le film laisse donc une belle part à l’émotion, tant au niveau de l’histoire de cœur mais aussi de l’amitié et de la famille. Ce sont des thèmes que j’adore et vraiment, on passe un bon moment. On ne voit pas le temps passé, et ça fait du bien de voir ce genre de film sortir au cinéma. C’était un chouette moment à partager.

Par ailleurs, j’ai eu la mauvaise idée de le voir en VF (mais pas le choix en même temps) et je trouve qu’elle est assez pourrie. J’ai hâte de le revoir mais en VO, pour me rendre davantage compte du jeu des acteurs…

Si vous aimez les jolies histoires d’amour sur fond de drame, je vous conseille fortement Midnight Sun, j’ai passé un très très bon moment ! Et croyez-moi, prévoyez la boîte de kleenex.

Le truc en + : Xeroderma pigmentosum, également surnommée XP, est une maladie génétique incurable extrêmement rare qui touche entre 1 et 4 personnes sur 1 000 000 en Europe et aux États-Unis. Les malades souffrant de cette pathologie sont dépourvus de l’enzyme permettant de “réparer” les dommages infligés à l’ADN par l’exposition à la lumière du soleil : les cellules de la peau ne peuvent se régénérer et sont susceptibles de devenir cancéreuses. Et même si tout individu peut développer un cancer de la peau à force d’être exposé au soleil – en réalité, les cancers de la peau touchent 20% de la population -, les malades atteints du XP ont 20 000 fois plus de chances d’être affectés par un cancer de la peau s’ils ne se protègent pas du soleil.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ce contenu a été publié dans Pause Cinéma !. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à Midnight Sun, realisé par Scott Speer

  1. Zélie dit :

    Je viens d’aller le voir et j’ai beaucoup aimé également !

  2. roxou06 dit :

    ce film me tentait déjà beaucoup, mais grâce à ta chronique, je sais qu’il va falloir que je le regarde absolument 🙂

  3. Hellodarliing dit :

    Hello !
    J’ai vraiment hâte de voir ce film , et encore plus à cause de toi ! Bisou

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.