La chambre des merveilles de Julien Sandrel

Louis a 12 ans. Ce matin, alors qu’il veut confier à sa mère, Thelma, qu’il est amoureux pour la première fois, il voit bien qu’elle pense à autre chose, à son travail sûrement. Alors il part, fâché et déçu, avec son skate, et traverse la rue à fond. Un camion le percute de plein fouet. Le pronostic est sombre. Dans quatre semaines, s’il n’y a pas d’amélioration, il faudra débrancher le respirateur de Louis. En rentrant de l’hôpital, désespérée, Thelma trouve un carnet sous le matelas de son fils. À l’intérieur, il a dressé la liste de toutes ses « merveilles », c’est-à-dire les expériences qu’il aimerait vivre au cours de sa vie. Thelma prend une décision : page après page, ces merveilles, elle va les accomplir à sa place. Si Louis entend ses aventures, il verra combien la vie est belle. Peut–être que ça l’aidera à revenir. Et si dans quatre semaines Louis doit mourir, à travers elle il aura vécu la vie dont il rêvait. Mais il n’est pas si facile de vivre les rêves d’un ado, quand on a presque quarante ans…

Mon avis : Hello tout le monde ! Je vous retrouve aujourd’hui pour un article littéraire avec ma chronique du livre de Julien Sandrel qui a fait un fameux buzz ces derniers mois, je veux bien entendu parler de La chambre des merveilles. J’ai passé un très bon moment avec cette chouette lecture, feel good sur la quête du bonheur, sur le dépassement de soi et où l’importance de la famille et des siens est placé au centre de tout. Car oui, même si le pitch dégage une tristesse infinie, ce livre se veut positif ! Beaucoup d’amour se dégage d’ailleurs de cet ouvrage, et je crois que c’est le point que j’ai envie de mettre en évidence, plus que tout autre.

La plume de l’auteur est pétillante (et sans vouloir faire de préjugés, j’ai trouvé agréablement surprenant que le bouquin ai été écrit par un homme, il décrit le personnage de Thelma avec une sensibilité vraiment particulière. Chapeau à lui!). Ce livre nous conte une histoire de courage, pour nous montrer qu’il est possible d’aller puiser de la force et de l’espoir, et ça m’a beaucoup touchée.

Par ailleurs, je mentionnerai tout de même un bémol…c’est l’utilisation de certaines facilités, qui parfois, m’ont fait grincer des dents. La chambre des merveilles se veut particulièrement optimiste et c’est tant mieux, mais dans la vraie vie, plusieurs choses dues au hasard dans le bouquin me semblent plutôt impossible.

Malgré ça, La chambre des merveilles reste une très bonne lecture, que j’ai dévoré et que je vous conseille fortement.

« Je me suis souvenue des belles choses. J’ai inventé les délices à venir. Je me suis élancée sans filet vers l’inconnu, j’ai ri, j’ai pleuré. Je me suis demandé quelle femme je désirais être. Ce que je voulais devenir, moi, Thelma. Quelle trace je voulais laisser sur cette planète. »

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ce contenu a été publié dans Coin Littéraire.... Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à La chambre des merveilles de Julien Sandrel

  1. il m’attend depuis un moment, il faut que je me lance!

  2. Même si le livre se veut positif, j’avoue que le pitch de départ me semble vraiment déprimant!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.