Stephanie cherche à découvrir la vérité sur la soudaine disparition de sa meilleure amie Emily…

Mon avis : Hello, hello ! On se retrouve aujourd’hui pour parler du film L’ombre d’Emily que j’attendais vraiment impatiemment. Je suis d’ailleurs ravie de l’avoir découvert hier en avant-première. Bon, autant annoncer la couleur tout de suite, ça va être difficile de rédiger un avis sur ce film, tant j’ai trouvé ce film spécial et à aucun moment, je n’ai réussi à le cerner vraiment. D’ailleurs, à l’heure qu’il est, j’hésite encore sur la note que je lui attribue.

Disons déjà que le casting est top. Réunir Blake Lively et Anna Kendrick dans un film, c’est quand même fort sympathique. Elles sont excellentes (surtout Blake qui est juste époustouflante), comme à leur habitude. Chapeau à la communication effectuée autour du film qui a su garder un mystère plutôt sympathique avec la bande-annonce et toute la comm’ diffusée sur le film. Il est rare que je m’installe confortablement dans mon fauteuil au cinéma sans savoir réellement à quoi m’attendre. L’ombre d’Emily est à cheval sur plusieurs genres, et du coup, j’ai eu du mal à me poser de façon concrète devant le film. On est tant dans une comédie, que dans un thriller, que dans un drame à la Desperate Housewives, que dans…. – et je pourrais continuer comme ça pendant 10 minutes. Je trouve que le réalisateur ne se place pas avec ancrage sur un fil logique, et ça m’a beaucoup perturbée.

En soi, la réalisation est sympa, dans le sens où on ne s’ennuie pas une seule seconde. Je regarde très souvent l’heure quand je suis au cinéma, et je n’ai sorti mon téléphone  à aucun moment pendant la séance. Le film nous tient en haleine jusqu’à ce qu’on voit le générique de fin à l’écran…. Je reste volontairement mystérieuse sur le contenu du film pour ne pas trop en dire mais je serai vraiment curieuse d’avoir votre avis. L’ombre d’Emily est un film audacieux mais qui, selon moi, ne parvient pas à avoir l’effet attendu. Dans un cadre général, j’aurais tendance à le comparer (peut-être à tord) à Gone Girl, mais il ne parvient pas à atteindre la qualité scénaristique de celui-ci, et c’est bien dommage.

Bref, personnellement, je reste très sceptique tout en reconnaissant certaines qualités à ce film. A voir pour vous faire un avis, mais pas indispensable selon moi. 🙂

Le truc en + : L’Ombre d’Emily est adapté de Disparue, le premier roman de Darcey Bell publié en 2017 et qui s’est très bien vendu. Les droits pour la mise en chantier d’un film ont été achetés avant même la parution du livre. Peu de temps après, la scénariste Jessica Sharzer s’est attelée à son adaptation.