Venom, réalisé par Ruben Fleischer

Possédé par un symbiote qui agit de manière autonome, le journaliste Eddie Brock devient le protecteur létal Venom.

Mon avis : Hello, hello ! Je vous retrouve aujourd’hui pour parler cinéma avec le nouveau bébé des studios Marvel, j’ai nommé Venom. En tant que fan de ce genre de film, j’attendais impatiemment d’aller au cinéma dés la sortie du film, pour aller le voir en VO ! J’ai passé un agréable moment, tout en reconnaissant de fameuses lacunes au film. Je vous explique tout !

Côté points positifs, j’ai adoré Tom Hardy ! Il interprète Eddie Brock à la perfection. C’est d’ailleurs le genre de rôle qui lui va super bien, il faut le dire ! Torturé et investi d’une volonté de faire justice, j’ai beaucoup aimé ce personnage. Et il est, sans aucun doute, la plus grande force du film. Visuellement, j’ai adoré le film. Les effets spéciaux sont magnifiques, et vraiment pour moi, de ce côté là, c’est un sans faute. Venom est bien rythmé, on ne s’ennuie pas une seconde et on ne voit pas le temps passé et pour moi, c’est une qualité indéniable également. Un petit mot sur l’humour, que j’ai trouvé bien dosé et pas du tout too much (ce qui peut parfois être le cas chez Marvel) et ça fait vraiment plaisir.

Malgré tout ça, il y a quelques points qui me chipotent, dont un en particulier. C’est simple, Venom est censé être un méchant, un vrai…. Et honnêtement, on nous le présente comme tel pendant 10 minutes, pour qu’ensuite le personnage retourne sa veste et devienne réellement le gentil de l’histoire, prêt à perdre la vie pour sauver les humains. Et là, c’est plutôt incompréhensible. Et ça m’a beaucoup gênée. J’aurais davantage apprécié que le personnage soit un anti-héros pur et dur, et pas un démon qui devient presque attendrissant à la fin du film. Le film perd donc de l’intérêt à ce niveau là, car il manque de logique ! Idem concernant les ambitions de Carlton Drake, qui ne sont pas très claires (surtout vers la fin) et on assiste encore une fois à un méchant qui n’a pour seul but de faire le mal… C’est un peu vu et revu.

Bref, Venom n’est pas un mauvais film, mais il ne correspond pas à ce que j’attendais. J’ai passé un très bon moment de divertissement, c’est indéniable mais il m’aura manqué quelques petites choses pour le rendre parfait !

Le truc en + : Pour prendre la voix terrifiante et caverneuse de Venom, Tom Hardy a confié s’être inspiré de la voix du Roi de la Soul, James Brown.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ce contenu a été publié dans Pause Cinéma !. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Venom, réalisé par Ruben Fleischer

  1. auroreinparis dit :

    J’ai vu de très mauvaises notes sur allociné mais à l’image de ta critique, j’ai lu des avis pas si mauvais !

  2. Je vais le voir ce week-end, j’ai hâte, j’espère aimer, même si je n’ai pas trop d’attentes pour ce film. Tom Hardy *_*

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.