First Man, réalisé par Damien Chazelle

Pilote jugé « un peu distrait » par ses supérieurs en 1961, Neil Armstrong sera, le 21 juillet 1969, le premier homme à marcher sur la lune. Durant huit ans, il subit un entraînement de plus en plus difficile, assumant courageusement tous les risques d’un voyage vers l’inconnu total. Meurtri par des épreuves personnelles qui laissent des traces indélébiles, Armstrong tente d’être un mari aimant auprès d’une femme qui l’avait épousé en espérant une vie normale.

Mon avis : Hello, hello ! Aujourd’hui, je vous parle de First Man, que j’ai eu l’occasion de voir au cinéma hier et que j’ai tout simplement adoré. Ça confirme encore une fois à quel point j’aime les biopics, et apprendre sur l’Histoire et sur les événements qui ont marqué l’humanité.

First Man est un vrai film de qualité, tant visuelle que scénaristique. Le casting est au top, Ryan Gosling et Claire Foy en tête, j’ai d’ailleurs été très touchée par cette dernière. Elle est assez impressionnante dans ce rôle. Par ce film, on découvre l’homme qu’était Armstrong, avec ses failles et surtout le drame de sa vie, qui est la perte de sa petite fille. Marqué à vie par ce tragique événement, c’est intéressant de voir l’impact que cette perte familiale a causé dans sa vie, tant personnelle, que professionnelle. J’ai d’ailleurs été très touchée par Neil Armstrong lui-même, avec son rapport à sa famille si difficile, et sa détermination sans faille. De par le film, on découvre un homme difficile à cerner, à la communication presque fébrile. Un homme qui reste un homme en fait. J’ai adoré le fait qu’on ne sublime pas ce personnage, qu’il est un être humain, juste comme tout le monde. J’ai versé quelques larmes à plusieurs reprises tant on s’attache aux personnages. Puis, il faut le dire, le talent de Ryan Gosling est juste bluffant, comme toujours.

J’ai trouvé également que First Man était une sacrée expérience à voir au cinéma. Tant dans la musique que dans le visuel (énormément de gros plans), on est plongé au cœur de cette conquête spatiale, de façon très impressionnante. On ne voit pas le temps passé, les émotions sont très fortes.

Bref, je n’ai qu’une chose à dire, si vous aimez les biopics, allez découvrir First Man au cinéma, ça vaut clairement le coup d’oeil.

Le truc en + : Pablo Schreiber incarne James Lovell, autre pilote du programme Gemini et commandant de la mission de remplacement d’Apollo 11. Un personnage qu’on a déjà pu croiser dans le film Apollo 13 sous les traits de Tom Hanks.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ce contenu a été publié dans Pause Cinéma !. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à First Man, réalisé par Damien Chazelle

  1. roxou06 dit :

    il a l’air vraiment bien ! et en plus avec Ryan Gosling 😉

  2. auroreinparis dit :

    Chazelle fait vraiment des films très différents. J’ai hésité mais ne suis pas allée voir celui-ci, à cause de sa longueur … Peut être à l’occasion !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.