Sale temps à l’hôtel El Royale, réalisé par Drew Goddard

Sept étrangers, chacun avec un secret à planquer, se retrouvent au El Royale sur les rives du lac Tahoe ; un hôtel miteux au lourd passé. Au cours d’une nuit fatidique, ils auront tous une dernière chance de se racheter… avant de prendre un aller simple pour l’enfer. 

Mon avis : Coucou à tous ! Aujourd’hui, je vous retrouve pour parler cinéma avec mon avis sur Sale temps à l’hôtel El Royale. Un film que malheureusement je n’ai pas apprécié plus que ça, simplement parce que je ne pense pas être le public visé. La construction est un peu brouillon et j’ai eu du mal pendant tout le long de mon visionnage, et je me suis même un peu ennuyée, il faut l’avouer.

Je n’aime pas critiquer un film quand je sais qu’il possède plein de qualités, et que je n’ai clairement pas su les apprécier. Le casting est pourtant très bon, j’ai trouvé tous les acteurs au top de leur forme, c’est vraiment au niveau du scénario que j’ai rencontré divers problèmes… Déjà, dans la ligne du temps des événements qui n’est pas assez claire à mon goût. Ensuite, dans les liens entre les personnages qui ne sont pas clairement établis (selon moi bien sûr). Et puis bon, j’ai été très déçue par la dernière partie du film que j’ai trouvé fade et sans saveur.

Sinon, je reconnais à Sale temps à l’hôtel El Royale son originalité (surtout dans la photographie, qui est superbe). C’est un film atypique, sans aucun doute. Je vous conseille donc de vous faire votre propre avis. Mais pour moi, c’est un flop.

Le truc en + : Sale temps à l’hôtel El Royale est mis en scène par Drew Goddard, scénariste de Seul sur Mars et surtout réalisateur de La Cabane dans les bois – dans lequel Chris Hemsworth jouait déjà.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ce contenu a été publié dans Pause Cinéma !. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Sale temps à l’hôtel El Royale, réalisé par Drew Goddard

  1. auroreinparis dit :

    La bande annonce ne m’a pas donné envie. Si j’y allais ce n’était que pour Jeff Bridges. Mais il y a des chances que je passe mon chemin.

  2. La bande annonce est déjà très bizarre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.