Seule la vie, réalisé par Dan Fogelman

Amoureux depuis l’université, Will et Abby, deux jeunes New-yorkais, se marient. Alors qu’ils s’apprêtent à devenir parents, leur trajectoire se mêle à d’autres destins. Ceux de Dylan, jeune femme perturbée qui tente d’apaiser sa souffrance, d’Irwin, qui élève sa petite-fille dans un monde dangereux, de M. Saccione, riche propriétaire terrien espagnol, et de son intendant Javier, entouré de sa femme Isabelle et de leur fils Rodrigo.

Mon avis : Coucou les loulous ! Je vous retrouve aujourd’hui pour parler cinéma avec mon avis sur le film Seule la vie, sorti au cinéma récemment. Un film choral qui m’intriguait vraiment beaucoup avec un superbe casting. J’avoue que j’en ressors plutôt mi-figue, mi-raisin car le film possède, à mes yeux, autant de qualités que de défauts.

Commençons par tout ce que j’ai beaucoup aimé : D’abord, la façon de filmer. C’est très beau visuellement et j’ai même trouvé une certaine poésie dans l’ensemble. Le but du film ensuite, de voir que chaque événement, tragique ou pas, donne suite à de l’espoir, de la vie et du bonheur aussi. J’ai été très émue à plusieurs reprises tant le propos du film touche, bouleverse même. Vraiment, il y a une réelle qualité dans le fond du film. Et puis, en plus, c’est porté par un magnifique casting (j’ai vraiment un coup de cœur pour l’actrice Olivia Cooke). Et je rajouterai également la bande son dans les points positifs, qui sert très bien le film.

Côté points négatifs, disons que c’est dans la construction que ça m’a beaucoup ennuyée. Les scènes sont longues, il y a beaucoup de blabla, et ça traîne en longueur. Le film aurait gagné, selon moi, à être plus court, à aller davantage vers son but. Le film est chapitré, ce que je trouvais sympa au début, mais je trouve que ça déforce le film car le destin des personnages ne s’entremêle pas assez vite. Et puis, au plus le film avance, au plus il en devient prévisible, et au plus on attend la fin.

Bref, Seule la vie n’est pas un mauvais film, au contraire. Disons qu’il ne va pas me marquer autant que je l’aurais pensé ! Je ne vous le conseille pas spécialement au cinéma mais pourquoi pas plus tard, bien confortable dans votre canapé. 🙂

Le truc en + : Si Seule la vie n’est que le deuxième long-métrage de Dan Fogelman, celui-ci s’est fait connaître en écrivant la comédie romantique Crazy, Stupid, Love et en tant que créateur et showrunner de la série à succès This Is Us.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ce contenu a été publié dans Pause Cinéma !. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.