Tout ce que souhaite Clara, c’est une clé. Une clé unique en son genre, celle qui ouvrira la boîte contenant l’inestimable cadeau que sa mère lui a laissé avant de mourir. À la fête de fin d’année organisée par son parrain, Drosselmeyer, Clara découvre un fil d’or qui la conduit jusqu’à cette précieuse clé … mais celle-ci disparaît aussitôt dans un monde étrange et mystérieux. C’est dans ce monde parallèle que Clara va faire la connaissance d’un soldat nommé Phillip, d’une armée de souris, et des souverains de trois Royaumes : celui des Flocons de neige, celui des Fleurs et celui des Friandises. Pour retrouver cette clé et restaurer l’harmonie du monde, Clara et Phillip vont devoir affronter la Mère Ginger qui vit dans le quatrième Royaume, le plus sinistre d’entre tous…

Mon avis : Hello, hello ! Aujourd’hui, je vous retrouve pour parler cinéma avec ma chronique à propos de Casse-noisette et les quatre royaumes, sorti tout récemment au cinéma. J’ai passé un bon moment avec ce film, que j’ai beaucoup apprécié, surtout pour le côté visuel et enchanteur de l’ensemble.

Au final, je ne connais que très peu les histoires tournant autour de Casse-Noisette, donc je me lançais à l’aveugle dans ce film, et j’ai donc découvert pour la première fois les personnages et l’univers en général. Et vraiment, le travail de l’imaginaire est magnifique ! C’est très joli à voir sur grand écran d’ailleurs. Côté scénario, je n’ai pas trouvé ça particulièrement exceptionnel. Disons que ça n’apporte rien de bien nouveau. L’histoire est mignonette, et le rythme bien mené car le film passe très vite, on est bien plongé dans l’histoire dés le début. Côté casting, il est assez sympathique. Keira Knightley est très amusante dans ce rôle, et Mackenzie Foy convient très bien au rôle de Clara.

Bref, il n’y pas mille choses à dire sur ce film. Casse-noisette et les quatre royaumes divertit et il fait son job, c’est très bien comme ça. A voir sur grand écran selon moi, pour profiter de la beauté du film à l’écran !

Le truc en + : C’est la troisième collaboration entre Keira Knightley et Matthew Macfadyen depuis Orgueil & Préjugés et Anna Karenine.