Mauvaises Herbes, réalisé par Kheiron

Waël, un ancien enfant des rues, vit en banlieue parisienne de petites arnaques qu’il commet avec Monique, une femme à la retraite qui tient visiblement beaucoup à lui.
Sa vie prend un tournant le jour où un ami de cette dernière, Victor, lui offre, sur insistance de Monique, un petit job bénévole dans son centre d’enfants exclus du système scolaire. Waël se retrouve peu à peu responsable d’un groupe de six adolescents expulsés pour absentéisme, insolence ou encore port d’arme. De cette rencontre explosive entre « mauvaises herbes » va naître un véritable miracle.

Mon avis : Hello, hello! On se retrouve aujourd’hui pour parler cinéma avec ma chronique sur Mauvaises herbes, réalisé par l’excellent Kheiron que j’aime autant pour son travail de réalisateur que pour son travail de comédien! Et pour moi, ce film est un coup de cœur, un vrai ascenseur émotionnel qui fait du bien ! Un film vrai, sensible et bouleversant. LE cinéma français que j’aime ! Avec Le grand bain, il se hissera certainement dans mon top des films de l’année.

Kheiron nous avait déjà réalisé l’excellent Nous trois ou rien, film biographique retraçant l’histoire de ses parents. Un film qui m’avait beaucoup touché également. Pour Mauvaises herbes, il s’est à nouveau entouré d’acteurs sensationnels (autant dans les plus connus que dans les inconnus). J’ai trouvé Catherine Deneuve merveilleuse dans le rôle de Monique (bien que je ne sois pas une grande fan de cette actrice en temps normal) et André Dussolier est également au top de sa forme. En fait, pour faire simple, j’ai tout aimé dans ce film. Chaque personnage est bouleversant, chaque situation. J’ai adoré l’alternance passé/présent, j’ai adoré comment la fin se présente – D’ailleurs, je ne voulais pas que le film se finisse! aha. Et puis, l’humour est bien écrit, bien amené. On passe sans cesse du rire au larme, et ça fait du bien. C’est vraiment le genre de films qui mérite d’être vu, qui amène de vrais messages et dont on ressort grandi.

Et puis, j’avoue qu’il est rare qu’une première scène d’un film me fasse un effet aussi grand. Je ne dit rien pour garder le suspens, mais vraiment, courrez au cinéma voir Mauvaises Herbes, il en vaut le coup d’oeil !

Le truc en + : Avec Mauvaises herbes, Kheiron voulait totalement perturber le spectateur. C’est pour cette raison qu’il n’y a aucun repère visuel ni sonore entre les deux temporalités du long métrage.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ce contenu a été publié dans Pause Cinéma !. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Mauvaises Herbes, réalisé par Kheiron

  1. auroreinparis dit :

    Je n’étais pas sure d’aller le voir, mais finalement c’est programmé pour ce soir. J’avais bien aimé Nous trois ou rien, javais trouvé ça mignon, alors que son spectacle ne l’est pourtant pas toujours. C’est un artiste surprenant Kheiron !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.