Michael Banks travaille à la banque où son père était employé, et il vit toujours au 17 allée des Cerisiers avec ses trois enfants, Annabel, Georgie et John, et leur gouvernante Ellen. Comme sa mère avant elle, Jane Banks se bat pour les droits des ouvriers et apporte son aide à la famille de Michael. Lorsque la famille subit une perte tragique, Mary Poppins réapparaît magiquement dans la vie de la famille. Avec l’aide de Jack, l’allumeur de réverbères toujours optimiste, Mary va tout faire pour que la joie et l’émerveillement reviennent dans leur existence… Elle leur fera aussi découvrir de tout nouveaux personnages plein de fantaisie, dont sa cousine, l’excentrique Topsy.

Mon avis : Hello les loulous ! Je vous retrouve pour vous parler  du deuxième opus de Mary Poppins, qui fait suite au film de 1964 avec cette fois-ci Emily Blunt dans le rôle titre. J’aime beaucoup cette actrice et c’était donc un plaisir de la retrouver dans ce rôle. Cependant, je dois vous l’avouer, je n’ai pas été particulièrement  transcendée par Le retour de Mary Poppins.

En fait, pour être honnête, j’ai eu l’impression d’assister à une succession de scènes, certes très jolies, mais manquant d’un fil rouge plus marqué (attention, il y en a un évidemment, mais on ne s’y intéresse que très peu au final). Evidemment, le film est très chantant mais peut-on vraiment lui reprocher cela ? Je n’en ai pas l’impression. Disons juste qu’à part la scène de la chanson Luminomagifantastique, aucune autre n’est véritablement marquante. Et c’est vraiment dommage.

Evidemment, j’y ai trouvé du positif car visuellement, c’est un petit bijou. Je suis toujours bluffée par ces mélanges film/dessin-animé. Le retour de Mary Poppins est rempli de magie mais il m’a manqué l’émotion qui va avec. En plus, le film n’échappe pas à diverses longueurs (la loooongue scène du Big Ben par exemple) et je me suis ennuyée à plusieurs reprises.

Bref, pas grand chose de plus à en dire. Je pense qu’il saura plaire à un certain public. Les enfants présents dans la salle de cinéma avaient vraiment l’air d’apprécier, et c’est tant mieux ! C’est juste qu’avec moi, ce n’est pas un film que je reverrai, voilà tout !

Le truc en + : Parmi les 448 costumes originaux fabriqués pour le film, celui de Topsy, la cousine fantasque de Mary Poppins, a demandé le plus de temps au département costumes : huit personnes ont passé cinq semaines à imprimer et peindre à la main le motif sur le tissu avant d’en fabriquer six versions identiques.