Jasmine aime deux choses : sa sœur, Heather, et son travail. Lorsqu’elle est licenciée, elle découvre qu’elle ne sait pas qui elle est réellement.
Matt aime deux choses : sa famille et l’alcool. Sans eux, il sombre.
Le chemin de ces deux personnages se croise le soir du réveillon du nouvel an. Ils ont du temps à ne savoir qu’en faire et se trouvent tous les deux à la croisée des chemins. Au fur et à mesure que l’année s’écoule, entre nuits étoilées et journées tranquilles, Jasmine et Matt nouent une amitié aussi surprenante qu’inattendue. Parfois, il faut savoir s’arrêter pour mieux se remettre en route.

Mon avis : Hello, hello ! Aujourd’hui, je vous retrouve pour vous parler littérature avec le dernier roman de Cecelia Ahern, L’année où je t’ai rencontré. Et j’ai passé un très bon moment avec cette lecture, mais rien d’étonnant avec cette auteure car elle ne me déçoit que très rarement.

Dans cette histoire, j’ai particulièrement aimé la narration et le fait que l’histoire nous emmène là où on ne l’attend pas toujours. On retrouve la sensibilité de l’auteure, autant dans sa plume que dans son histoire. Elle aborde des thèmes touchants et importants qui m’ont vraiment fait plaisir. Comme toujours, j’ai adoré les personnages dépeints dans cette histoire et leurs interactions. Et puis, le roman est parsemé de citations toutes plus belles les unes que les autres, et encore une fois, L’année où je t’ai rencontré est un roman mettant formidablement en avant les relations humaines et les impacts sur nos vies. Je pense que c’est pour ça que j’aime autant Cecelia Ahern.

Néanmoins, à certains moments, ce roman n’échappe pas à certaines longueurs, mais le rythme repart ensuite, donc heureusement. J’avouerai que ce n’est pas mon roman préféré de l’auteure mais il fait partie du haut du panier ! Et puis, sans aucun doute, je vous le conseille !

« Les miracles poussent à l’endroit où on les plante. « 

La magnifique couverture VO du roman !

D’autres romans de Cecelia Ahern :

Les jours meilleurs
Tombée du ciel
La vie et moi