Les orphelins Baudelaire pensaient avoir survécu au pire après avoir échappé à l’horrible attaque du comte Olaf au cirque. Malheureusement, le pire reste encore à venir : le comte et sa bande ont réussi à mettre la main sur Prunille ! De leurs côté, Violette et Klaus se précipitent vers une mort certaine. Les orphelins vont devoir survivre pour affronter le comte une bonne fois pour toute et découvrir les derniers secrets de cette histoire sordide. Ils devront donc être plus unis que jamais pour affronter les derniers dangers et leur ennemis de plus en plus nombreux.

Mon avis : Coucou tout le monde! Aujourd’hui, je vous retrouve pour parler série car ce week-end, j’ai enfin mis le point final à la série concernant les orphelins Baudelaire. Et comme pour la deuxième saison, ce fut une véritable déception. Je me suis d’ailleurs forcée à la terminer pour enfin connaître le fin mot de l’histoire…. Et même la toute fin, je ne l’ai pas trouvée à la hauteur.

Je pourrai faire une énumération assez longue de tout ce qui m’a déplu mais en résumé, c’est vraiment au niveau de l’histoire que ça n’a pas fonctionné avec moi. Je me suis ennuyée pendant tout le visionnage, et je n’ai plus trouvé aucun intérêt à l’histoire. En plus, les personnages sont bêtes (et de plus en plus au fil de la série), et le tout est tellement répétitif, que ça m’a donné le tournis. Les méchants sont tellement caricaturaux et insipides que vraiment, je n’ai plus pu accrocher – et c’est drôle, car au départ, c’est ce que j’aimais dans la première saison.

Evidemment, je reconnais la qualité de réalisation ainsi que le talent des acteurs, mais malheureusement, ça ne suffit pas! Un conseil, si vous n’avez pas encore commencer cette série, ne vous y plongez pas forcément. Il y a bien d’autres choses, bien meilleures !

Le truc en + : Le comte Olaf possède un tatouage distinctif sur la cheville. Dans la première saison, Neil Patrick Harris portait un faux tatouage, jusqu’à ce qu’il décide de se faire réellement tatouer. Dans les deux saisons suivantes, c’est donc un vrai tatouage qu’arbore l’acteur.