Le destin tumultueux de la charismatique Marie Stuart. Épouse du Roi de France à 16 ans, elle se retrouve veuve à 18 ans et refuse de se remarier conformément à la tradition. Au lieu de cela elle repart dans son Écosse natale réclamer le trône qui lui revient de droit. Mais la poigne d’Élisabeth Iʳᵉ s’étend aussi bien sur l’Angleterre que l’Écosse. Les deux jeunes reines ne tardent pas à devenir de véritables sœurs ennemies et, entre peur et fascination réciproques, se battent pour la couronne d’Angleterre. Rivales aussi bien en pouvoir qu’en amour, toutes deux régnant sur un monde dirigé par des hommes, elles doivent impérativement statuer entre les liens du mariage ou leur indépendance. Mais Marie menace la souveraineté d’Elisabeth. Leurs deux cours sont minées par la trahison, la conspiration et la révolte qui mettent en péril leurs deux trônes et menacent de changer le cours de l’Histoire.

Mon avis : Coucou tout le monde ! Aujourd’hui, je vous parle du film Marie Stuart, reine d’Ecosse, que j’ai vu au cinéma tout récemment.

Porté par un casting d’une qualité de jeu assez exceptionnelle, j’ai vraiment beaucoup aimé ce film. J’avoue qu’à première vue, je ne suis pas particulièrement fan des films de reconstitution historique mais il faut dire que le personnage de Marie Stuart m’intriguait beaucoup. Bon, c’est sûrement dû à la série Reign que j’ai regardé assidûment il y a quelques années (mais que je n’ai jamais terminée, oups!). Il me tardait donc de me focaliser encore davantage sur le personnage, ici interprété par Saoirse Ronan. Mais également de découvrir davantage Elizabeth 1er, jouée par Margot Robbie.

Et le film est très bien fait, assez passionnant à suivre. Les décors sont magnifiques et on est directement plongé dans l’ambiance de l’époque. La qualité des costumes (et des coiffures) est également à mentionner. De plus, voir ces deux femmes évoluer dans un monde constitué quasi uniquement d’hommes est assez fort. Pour ma culture, j’ai donc appris plein de choses et je me suis sentie vraiment enrichie de connaissances à la fin de mon visionnage.

J’avoue que je regrette que le film soit reparti bredouille aux Oscars car il était méritant et j’aurais adoré voir une des deux actrices remporté un trophée. Si vous aimez les films historiques, les belles reconstitutions d’époque, n’hésitez-pas. Josie Rourke signe une première réalisation qui vaut clairement le coup d’œil.

Le truc en + : L’apogée du film est la rencontre entre Marie Stuart et Elizabeth. Cette séquence est pourtant totalement fictive et s’inspire des nombreux échanges épistolaires entre les deux femmes. Bien qu’imaginaire, ce face-à-face est régulièrement mis en scène dans les diverses représentations de la vie des deux souveraines, notamment dans la pièce de Friedrich Schiller, Marie Stuart, et dans l’opéra de Donizetti Maria Stuarda