L’arrivée de Ryn, une mystérieuse jeune femme, fait renaître la légende de l’existence des sirènes dans la petite ville portuaire de Bristol Cove. Deux océanologues, intrigués par son comportement, vont tenter de comprendre ce qui l’a poussée à quitter l’océan et ce qu’elle cherche..

Mon avis : Hello, hello! Aujourd’hui, je vous retrouve pour parler série avec la première saison de Siren, diffusée sur Freeform depuis le 29 mars 2018, et dont la saison 2 est déjà en cours. Je ne sais pas si comme moi, parfois, vous commencez des séries pour des raisons totalement superficielles mais voilà, j’avoue, ça m’arrive de temps en temps. Et là, quand j’ai vu que ça parlait de sirènes et qu’il y avait Alex Roe au casting, et baaah, je n’ai pas hésité une seule seconde. Voilà, c’est dit. Et le verdict, c’est que cette première saison était sympa mais ça ne m’a pas spécialement transcendée non plus. Disons qu’au fil de la saison, les épisodes n’ont pas pris le chemin que j’aurais souhaité. En soi, c’est pas très grave mais voilà, j’ai eu du mal à me laisser porter.

Au delà de ça, Siren a un côté visuel vraiment très intéressant. Que ce soit au niveau du graphisme donné aux sirènes ou à la photographie de la série, qui est travaillée et donne un très joli rendu. Côté personnages, j’ai pas été spécialement convaincue par les acteurs, hormis Eline Powell (Ryn) qui à elle seule, porte la série (en tout cas, dans ces 10 premiers épisodes).

Siren est une série au très bon potentiel et j’attends d’en savoir plus en regardant la saison suivante. J’attends beaucoup des prochains épisodes et j’espère que mon intérêt n’est sera que relevé. Si vous avez regardé cette première saison, n’hésitez pas à me donner votre avis. 🙂

Le truc en + : Les otaries que l’on voit dans la série sont de véritables animaux de recherche utilisés par des chercheurs de l’Université de la Colombie-Britannique et soignés par l’aquarium de Vancouver.