M, le bord de l’abîme de Bernard Minier

Pourquoi Moïra, une jeune Française, se retrouve-t-elle à Hong Kong chez Ming, le géant chinois du numérique ? Pourquoi, dès le premier soir, est-elle abordée par la police ? Pourquoi le Centre, siège ultramoderne de Ming , cache-t-il tant de secrets ? Pourquoi Moïra se sent-elle en permanence suivie et espionnée ? Pourquoi les morts violentes se multiplient parmi les employés du Centre – assassinats, accidents, suicides ? Alors qu’elle démarre à peine sa mission, Moïra acquiert la conviction que la vérité qui l’attend au bout de la nuit sera plus effroyable que le plus terrifiant des cauchemars.

Mon avis : Coucou tout le monde ! Aujourd’hui, on se retrouve pour une chronique littéraire à propos du thriller de Bernard Minier sorti récemment et qui s’intitule M, au bord de l’abîme. Ça faisait bien longtemps que je n’avais pas lu ce genre mais j’ai beaucoup aimé m’y replonger en découvrant la plume de Bernard Minier avec ce thriller glaçant qui nous parle des technologies actuelles et futures d’une façon plutôt alarmante pour notre avenir.

En plus d’être une histoire qui monte en tension au fil des pages, Bernard Minier pose également une réflexion intelligente sur la place de la technologie numérique dans notre société et même plus précisément sur nos habitudes quotidiennes. On pourrait croire à un roman d’anticipation et pourtant, nous n’avons jamais été aussi proches de ce qui se passe dans le roman. Et ça en devient effrayant. Les entretiens de Moïra, le personnage principal, avec DeUs, cet espèce d’assistant personnel destiné à accompagner le monde entier, sont glaçants et très bien écrits. L’écriture de l’auteur est addictive, et si au départ j’avais peur de la grosseur du roman, il faut dire que c’est passé crème et que j’ai pris plaisir à lire ce livre, sincèrement.

Si le résumé vous tente, je pense vraiment que vous pouvez foncer ! M, au bord de l’abîme est un très bon roman plein de suspens et très bien écrit ! Je vous le conseille. 🙂

« Dans la culture occidentale, vous parlez tout le temps de liberté. Seulement, pour beaucoup d’entre vous, cette liberté n’est pas la liberté de choisir parmi les multiples possibilités qu’offre l’existence, mais la simple soumission à des passions et des pulsions. »

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ce contenu a été publié dans Coin Littéraire.... Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.