Chamboultout, réalisé par Eric Lavaine

Béatrice célèbre avec les siens la sortie de son livre, dans lequel elle raconte l’accident de son mari qui a bouleversé leur vie. Frédéric a perdu la vue et ne peut s’empêcher de dire tout ce qu’il pense : c’est devenu un homme imprévisible et sans filtre bien que toujours aussi drôle et séduisant. Mais ce livre, véritable hymne-à-la-vie, va déclencher un joyeux pugilat car même si Béatrice a changé les noms, chacun de ses proches cherche à retrouver son personnage. Le groupe d’amis et la famille tanguent… mais certaines tempêtes sont salutaires.

Mon avis : Coucou tout le monde! Aujourd’hui, je vous parle de Chamboultout que j’ai eu l’occasion de découvrir au cinéma hier soir. 🙂 C’est un film touchant et émouvant à bien des égards et porté par un joli casting, mais malheureusement j’en ressors plutôt déçue. En tout cas, ce n’est pas l’excellent film que j’attendais.

Chamboultout nous raconte la vie de Béatrice (Alexandra Lamy) depuis l’accident de son mari il y a 5 ans, qui l’a rendu aveugle et a sérieusement diminué ses fonctions cognitives. Pour fêter leurs anniversaires respectifs, ils partent entre amis, dans une jolie maison de vacances. Par ailleurs, elle vient de sortir un livre afin de raconter leur histoire, en faisant intervenir ses proches….Ce qui ne va pas être au goût de tout le monde, et qui va rendre les vacances un peu compliquées…

la première partie est lente et décousue. Je me suis sérieusement ennuyée jusqu’à la moitié du film. Les bases prennent leur temps à s’installer, et c’est longuet et plutôt plat. Ce n’est qu’à partir du moment où ça se complique que le film prend une tournure réellement intéressante. Car oui, après, tout prend sens et devient émouvant (j’ai d’ailleurs versé quelques larmes). Mais je pense que ce qui fait que j’ai apprécié la deuxième partie, c’est le brillant casting. Je suis vraiment fan d’Alexandra Lamy et elle nous montre encore une fois son grand talent. J’ai également beaucoup aimé José Garcia, très touchant dans son rôle. Et puis bon, je suis obligée de citer Anne Marivin, qui nous fait grincer des dents à plusieurs reprises, mais qui est excellente dans son rôle.

Bref, pour moi, Chamboultout ne mérite pas spécialement le déplacement au cinéma, mais c’est un film qui pourra certainement vous toucher, grâce à son sujet, mais pour moi, c’était sympa mais sans plus, voilà tout.

Le truc en + : Barbara Halary-Lafond est associée au scénario de Chamboultout comme le récit est inspiré de sa propre histoire sans en être une adaptation. Dans le film, le livre que publie Béatrice, tout comme les personnages décrits, sont inventés. Eric Lavaine a emprunté des séquences ou des répliques à la vraie vie de Barbara, comme par exemple l’obsession qu’a Frédéric de ne penser qu’à manger ou encore ses instants de lucidité sur sa situation. Tout le reste est une adaptation très libre de l’expérience qu’elle a vécue.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ce contenu a été publié dans Pause Cinéma !. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Chamboultout, réalisé par Eric Lavaine

  1. Ibidouu dit :

    J’avoue qu’il ne me tente pas énormément celui-là. Ça sent un peu trop le tire-larmes à mon goût. ^^

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.