L’ivresse des libelulles de Laure Manel

Quatre couples d’amis dans la quarantaine décident de s’octroyer des vacances sans enfants dans une villa de rêve. Mais l’ambiance qui se voulait insouciante et idyllique ne tarde pas à se charger d’électricité. La faute aux caractères (et petites névroses) de chacun, aux modes de vie différents, à l’usure et la routine qui guettent les amoureux quand s’invite le quotidien, et à des parents qui ont oublié ce qu’était leur vie lorsqu’ils ne l’étaient pas encore… Quand débarque une jeune et jolie célibataire, le groupe est plus que jamais au bord de l’implosion.

Mon avis : Coucou tout le monde ! Aujourd’hui, on parle lecture avec mon avis sur le livre L’ivresse des libellules de Laure Manel, auteure que j’adore ! J’ai acheté son tout nouveau roman le jour de sa sortie et je me suis empressée de le lire. Même si personnellement, ce n’est pas mon préféré de l’auteure (Impossible de dépasser mon coup de cœur pour La mélancolie de kangourou), j’ai tout de même passer un joli moment en compagnie de cette lecture.

Dans cette histoire, on va s’intéresser à un groupe d’amis, quatre couples ayant décidé de partir en vacances ensemble, et pour une fois, sans les enfants. Evidemment, comme dans tout voyage en groupe, chacun a ses habitudes et surtout, chaque couple vit ses propres émois. Laure Manel nous parle à la perfection de sujets qui peuvent toucher tous les couples, tels que la famille recomposée, les complexes, la tromperie ou même le temps qui passe…et qui parfois éteint quelque peu la flamme. Les personnages sont tous très différents (et heureusement, ça permet de vite les reconnaître – parce que suivre 8 personnages s’avère un peu compliqué au début). Clairement, je me suis attachée à certains plus que d’autres, et mon préféré reste Emilie. C’est une femme à l’aube de la quarantaine, complexée et qui pense que son mari ne la regarde plus… J’ai vraiment adoré l’évolution de ce personnage (même si je n’ai pas compris toutes ses décisions).

Selon moi, il y a vraiment deux parties à ce roman. L’avant et l’après l’arrivée de Valentine. A partir du moment où cette jeune femme célibataire rejoint le groupe d’amis, les secrets et les non-dits vont doucement éclore. Et sincèrement, c’est à ce moment qu’on ne sait plus lâcher le roman.

Alors même si moi, je préfère quand il se passe plus de choses, quand l’intrigue est plus marqué, j’ai tout de même passé un joli moment. L’ivresse des libellules et une sorte de roman choral qui par bien des manières m’a fait penser à des films tels que Les petits mouchoirs ou encore Chamboultout que j’ai vu tout récemment. Alors comme moi, laissez vous prendre par la jolie plume de Laure Manel (mais en commençant par La mélancolie du kangourou – plus d’excuse, il est maintenant sorti en poche). J’ai passé un joli moment.

 » De nos jours, il faut savoir inventer ou réinventer son couple, lui trouver le moyen de s’épanouir et de perdurer dans les meilleures conditions, selon ses besoins et ses contraintes, qui peuvent changer avec le temps… »


Mes avis sur les autres livres de Laure Manel :

La délicatesse du homard
La mélancolie du kangourou

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ce contenu a été publié dans Coin Littéraire.... Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à L’ivresse des libelulles de Laure Manel

  1. roxou06 dit :

    j’aime bien cette autrice donc je lirai surement ce titre un jour 😉

  2. je suis en train de découvrir cette auteure avec La mélancolie du kangourou en audio et j’accroche bien pour l’instant 🙂

  3. zeliejumel dit :

    Je connais Laure Manel mais je n’ai pas encore lu ses livres, un jour …

Répondre à mesechappeeslivresques Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.