Les Men In Black ont toujours protégé la Terre de la vermine de l’univers. Dans cette nouvelle aventure, ils s’attaquent à la menace la plus importante qu’ils aient rencontrée à ce jour : une taupe au sein de l’organisation Men In Black.

Mon avis : Hello, hello ! Je vous retrouve aujourd’hui afin de vous parler du nouvel opus de Men in black, qui nous présente ici une toute nouvelle histoire, complètement indépendante de la trilogie avec Will Smith (et tant mieux car pour tout vous dire, je n’ai vu que le tout premier). Verdict : c’était sympa, sans pour autant être particulièrement transcendant, mais en même temps, je ne m’attendais pas au film de l’année. Et puis, soyons honnête, c’est surtout le duo principal qui m’a donné envie de me déplacer au cinéma (Ok, ok, c’est surtout Chris Hemsworth, j’avoue! #futile).

En fait, ce qui est marrant, c’est qu’il n’y a pas grand chose à dire pour ce film. Le scénario est banal, et on retrouve des facilités bien trop flagrantes…Quand on arrive au final, on se dit : « Bah ouais, logique » et j’avoue que j’aurais aimé être un peu plus surprise. Par contre, j’ai beaucoup aimé le personnage de Molly, campé par Tessa Thompson. Elle est assez touchante dans ce rôle, tout en étant badass à plein de moments. Pour Chris Hemsworth, même si je l’adore, je trouve qu’il ne tire pas particulièrement son épingle du jeu. Idem pour Liam Neeson ou même Emma Thompson. En fait, c’est un bon casting, mais qui ne s’illustre pas spécialement à son meilleur potentiel.

En fait, si vous allez voir Men In Black : International, allez-y seulement dans un but de pure divertissement, et il remplira le job. Il ne faut rien en attendre de plus. Pour moi, ça a rempli une jolie après-midi mais rien de plus. 🙂

Le truc en + : Chris Hemsworth et Tessa Thompson se connaissent bien puisqu’ils ont déjà fait équipe dans Thor Ragnarok et Avengers: Endgame.