En apparence, Alice va très bien (ou presque). En réalité, elle ne dort plus sans somnifères, souffre de troubles obsessionnels compulsifs et collectionne les crises d’angoisse à l’idée que le drame qu’elle a si profondément enfoui quelques années plus tôt refasse surface. Américaine fraîchement débarquée à Paris, elle n’a qu’un objectif : repartir à zéro et se reconstruire. Elle accepte alors de travailler dans une start-up dirigée par un jeune PDG fantasque dont le projet se révèle pour le moins… étonnant : il veut réunir les chaussettes dépareillées de par le monde. La jeune femme ne s’en doute pas encore, mais les rencontres qu’elle va faire dans cette ville inconnue vont bouleverser sa vie. Devenue experte dans l’art de mettre des barrières entre elle et les autres, jusqu’à quand Alice arrivera-t-elle à dissimuler son passé ?

Mon avis : Coucou tout le monde! Aujourd’hui, je reviens sur le blog vous parler de mon dernier coup de cœur littéraire. J’aime tellement le travail de Marie Vareille, dans les romans contemporains tout spécialement vu que c’est mon genre de prédilection dans ses écrits, j’ai été plus que ravie et touchée de recevoir ce superbe livre par surprise en service presse ♥. La vie rêvée des chaussettes orphelines est pour moi son livre le plus marquant et le plus sensible. J’ai été accrochée de la première à la dernière page, que j’ai lu presque d’une seule traite.

Ce roman est un concentré d’émotions qui se distillent au fil des pages. Tout sonne tellement juste, avec une profondeur assez incroyable. J’ai été très touchée par le personnage d’Alice, qui cultive un grand mystère autour d’elle mais qui tente malgré tout de s’ouvrir aux autres, et ce même si elle emporte avec elle un bagage émotionnel assez fort. L’auteure nous tient en haleine en alternant des chapitres au présent, et des morceaux du journal de l’héroïne du passé – et ces moments-là, je les ai trouvés particulièrement bien écrits d’ailleurs. Mes yeux ont été remplis de larmes à beaucoup de moments….

Pour moi qui aime la romance, j’ai également été touchée par la partie sentimentale de ce roman. C’est juste ce qu’il faut…en fait, je n’arrive pas à trouver les bons mots, tant j’ai tout trouvé parfait.

La vie rêvée des chaussettes orphelines est un roman bouleversant, qui me trotte encore dans la tête malgré que j’ai lu des livres depuis… Bravo Marie, continue de nous émerveiller avec tes écrits, c’est juste magique !

« La vie est courte, elle ne dure pas, chaque instant compte. Le temps s’évapore et emporte avec lui toute possibilité de retour en arrière, ne laissant que des regrets, des débris de coquillages échoués sur une plage à marée basse. »

D’autres livres de Marie Vareille :

Là où tu iras j’irai
Chloé, Constance et Jane Austen
Je peux très bien me passer de toi
Ma vie, mon ex et autres calamités