A peine sortie de prison et de retour auprès de ses deux enfants, Rose-Lynn n’a qu’une obsession : quitter Glasgow pour devenir chanteuse de country à Nashville. Tiraillée entre sa passion et ses obligations de mère, la jeune femme va devoir faire des choix…

Mon avis : Hello, hello ! Aujourd’hui, on se retrouve pour parler cinéma avec mon avis sur Wild Rose, vu en salles avant mon départ en vacances. Je n’avais pas pris le temps de vous en parler et je suis contente d’y remédier car j’ai passé un joli moment en visionnant ce film. La bande-annonce était vraiment prometteuse, et je suis contente d’avoir eu l’occasion de le découvrir sur grand écran. Malgré tout, il n’est pas le coup de cœur espéré et j’ai quelques réserves concernant certains points…mais dans l’ensemble, Wild Rose est un chouette film sur plusieurs thèmes, mais avec au centre l’amour de la musique country.

Dans ce long-métrage, on rencontre donc Rose-Lynn, qui sort de prison pour on ne sait quelle raison. On comprend tout de suite qu’elle rêve de devenir une grande chanteuse country et ce, au détriment de tout le reste, dont ses deux enfants… Malheureusement, en Angleterre, la musique country n’est pas si célèbre qu’aux USA et elle rêve donc de partir pour Nashville, quitte à laisser ses petits derrière elle… Wild Rose nous met face à nos rêves, ceux qu’on ne parvient pas à réaliser, ceux qui nous prennent au plus profond de nos tripes…ceux qui surpassent tout le reste. Rose-Lynn m’a touchée dans la force qu’elle met dans ses espoirs même si à force, plus personne ne croit en elle…. Le film est fort en ce sens et est intéressant dans sa manière de traiter son sujet. L’actrice principale a une voix sublime et donne une empreinte très jolie au film !

Malheureusement, j’ai ressenti un côté brouillon arrivé aux 3/4 du film. J’aurai aimé que la partie « voyage » survienne plus tôt car après, je trouve que la scène finale-certes très belle- arrive comme un cheveu sur la soupe et c’est dommage. Le film ne m’a pas embarquée autant que je l’aurai voulu. Certains personnages secondaires prennent trop de place à certains moments, pour disparaître ensuite. Il m’a également manqué un peu d’émotions. Wild Rose ne m’aura pas pris aux tripes comme j’aurai pu le croire quand j’ai vu la bande-annonce.

Bref, un bon moment mais qui ne restera pas gravé, simplement. Je vous le conseille tout de même car je reste persuadée qu’il vaut le coup d’œil.

Le truc en + : Productrice des Suffragettes et de Rendez-vous à Brick LaneFaye Ward est constamment à la recherche de projets qui brossent avec réalisme des portraits de femmes.