Burning Dance & Burning Games de C.S. Quill

Hello, hello! Aujourd’hui, je vais vous parler d’une duologie que j’ai lu grâce à mon amie Coralie. C.S. Quill est une auteure que j’aime beaucoup et je suis contente de pouvoir dire que j’ai lu tous ses romans ! 🙂 C’est donc avec plaisir que je vous partage mon avis sur Burning Dance et Burning Games.

Le passé peut laisser des traces bien plus profondes que quelques cicatrices. Sin, fuyant perpétuellement ses démons, en sait quelque chose. Elle a presque tenu toutes ses promesses. Il ne lui en reste plus qu’une à honorer avant d’être libérée d’un serment mystérieux : atteindre la finale du plus grand concours de danse des États-Unis.
Rien ni personne ne la fera dévier de son objectif. Pas même l’agaçant Jolan.

Mon avis : On commence donc avec Burning Dance où l’on va rencontrer le meilleur personnage de cette duologie qui n’est autre que Sin. Cette jeune femme semble dés le début caché beaucoup de secrets, et semble lié plus que jamais à sa sœur que l’on va également découvrir au fil des chapitres. On a une très chouette alternance de points de vue entre Sin et Jolan, le personnage masculin. Mais, parsemé ci et là, on découvre également d’autres points de vue, comme celui d’Erin, la sœur de notre héroïne… C’est intrigant, et donne sans aucun doute le côté addictif à l’histoire. Burning Dance est une histoire sombre et forte, qui ne laisse pas indifférent (C.S. Quill est d’ailleurs très forte pour malmener ses lecteurs, pour notre plus grand plaisir aha!).

Mon seul petit bémol va vers les scènes de sexe qui sont omniprésentes et trop nombreuses. Mais ça n’a pas entaché mon envie de connaître la suite des événements. Et puis malgré le petit pavé (plus de 600 pages), Burning Dance se lit à la vitesse de l’éclair, et pour moi, c’est un vrai gage de qualité !

« J’ai dansé avec beaucoup de filles, certaines animées par le besoin de reconnaissance, ou celui de se faire tringler. Elle, je ne sais pas ce qui l’anime. Mais son souffle a le goût de la vie. »

Derrière son attitude drôle et excentrique, Charly bluffe tout le monde depuis des années. Lorsqu’il atterrit à Vegas avec ses meilleurs potes pour danser dans l’un des plus gros casinos de la ville, il pense pouvoir continuer à leur cacher ce qui le hante. Mais les cartes qu’il utilisait jusqu’à présent pour se dérober ne semblent plus fonctionner. Charly perd peu à peu pied pour replonger dans son passé. De son côté, Ambre espère que tout quitter pour venir travailler au Blue Lagoon sera le coup de poker qui changera sa vie. Elle le sait, elle va devoir mettre de côté celle qu’elle était avant si elle veut y arriver. Mais transforme-t-on si facilement une dame de pique en dame de cœur ? Étouffer les braises de son passé est un jeu dangereux. Et à Vegas, impossible de dicter ses propres règles !

Mon avis : Dans ce deuxième tome, qui n’est pas une suite à proprement parlé, on va suivre Charly, que l’on connaissait déjà dans le livre précédent, et que j’ai tout simplement adoré ! On retrouve notre bande d’amis à Las Vegas, invitée à danser pour quelques mois dans la ville du jeu. En alternant les points de vue, C.S. Quill va nous faire découvrir Ambre, une jeune femme cherchant à s’émanciper de son père. Charly, tentant de combattre ses démons, va être obliger de collaborer avec Ambre pour un projet de danse et entre ces deux-là, ça va être plutôt électrique. Et j’ai adoré cette manière de jouer au chat et à la souris, de se chercher, et de nous rendre simplement accro à leur relation !

J’avoue que j’ai ressenti plus d’empathie dans ce tome-ci, et que je me suis plus attachée aux personnages. En plus, Sin, que l’on découvrait dans le tome précédent, y tient encore une place importante (j’aime sa façon de déceler les failles de Charly) et ça m’a vraiment fait plaisir de retrouver les personnages du premier bouquin. Et puis, comme toujours avec l’auteure, ce livre est rempli de belles émotions (peut-être un peu prévisibles dans cette histoire-ci) et les personnages m’ont juste déchiré le cœur.

Par ailleurs, si je devais émettre un petit bémol, ce serait concernant la fin, que j’aurais aimé un peu plus longue ! Mais ça, c’est parce que je n’avais pas envie de quitter Charly et Ambre.

Bref, vous l’aurez compris, je vous conseille fortement cette duologie avec laquelle j’ai passé un bon moment. 🙂

« Je suppose que les gens brisés ont ce truc en eux qui trouve écho dans les fêlures des autres. Une sorte de langage universel qui n’a de résonance que dans les blessures communes. »

D’autres livres de C.S. Quill :

49 jours, je compterai pour toi
Prude à frange, la duologie

3 thoughts on “Burning Dance & Burning Games de C.S. Quill

  1. ces deux romans pourraient me plaire 🙂 j’aime bien quand cela parle de danse ! si tu aimes cet univers, je peux te conseiller la duologie Le rythme de Jane Harvey-Berrick qui est vraiment géniale !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.