Five Feet Apart, réalisé par Justin Baldoni

Stella et Will sont des jeunes gens pas comme les autres : ils vivent dans un hôpital. En effet, leur système immunitaire défaillant leur interdit de s’approcher trop près des autres. Stella est une éternelle optimiste. Organisée et dynamique, elle anime un blog suivi par ses amis. Will, au contraire, est taciturne et refuse en bloc l’aide des médecins. Irrémédiablement attirés l’un par l’autre, ils doivent pourtant laisser deux mètres entre eux.

Mon avis : Hello tout le monde! Aujourd’hui, je vous parle d’un film qui m’a profondément touché, mais qui malheureusement n’est pas sorti en salles en Belgique. Ce film, c’est Five Feet Apart. J’avoue que j’aurais aimé prendre le temps de lire le livre avant vu que je l’ai dans ma PAL, mais voilà, concernant mon visionnage du film, c’est un coup de cœur pour moi… 🙂

Dans ce film, il va être question de maladie, qui au départ va sans aucun doute vous faire penser à Nos étoiles contraires. Mais plus on va avancer dans l’histoire, et plus Five feet Apart va se démarquer par son histoire et par les thèmes qu’il va toucher. Evidemment, un seul conseil à donner qui est celui de sortir sa boîte de mouchoirs tant l’histoire nous déchire le cœur. Les acteurs sont vraiment très bons (j’ai particulièrement aimé Haley Lu Richardson que je ne connaissais pas du tout), et l’alchimie entre Stella et Will est flagrante et très belle à l’écran. Et puis, le rythme du film est vraiment bien maintenu, et on passe un super moment !

De plus, certaines scènes sont marquantes, et on sent un vrai travail au niveau de la mise en scène. D’ailleurs, pour la petite anecdote, c’est Justin Baldoni qui réalise le film (le beau Rafaël de Jane The Virgin), et je suis d’autant plus surprise de le voir si doué, et réaliser un film d’une telle sensibilité.

Bref, pour moi, c’est un joli film à voir ! Il me tarde de lire le roman car je crève d’envie de me replonger dans cette histoire.

Le truc en + : Le film s’est associé à la Claire’s Place Foundation, un organisme de bienfaisance qui offre un soutient financier et émotionnel aux familles touchées par la mucoviscidose. Les acteurs et le réalisateur ont travaillé étroitement avec eux pour représenter avec précision la maladie dans le film.

12 thoughts on “Five Feet Apart, réalisé par Justin Baldoni

  1. J’ai oublié de le dire dans mon commentaire précédent mais ton nouveau thème blog est très réussi.
    Ce film là, j’ai envie de voir tout en ayant pas envie de le voir. Je vais attendre d’être de bonne humeur pour le voir car je sens que la fin va être triste. Je savais pas que c’était le gars de JAne Virgin qui l’avait réalisé.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.