Hello tout le monde! Aujourd’hui, je vous parle d’une trilogie de films dont le dernier est sorti au cinéma récemment. 🙂 Ces films, c’est La chute de la maison blanche, La chute de Londres et La chute du président. C’est parti!

Mike Banning, ancien garde du corps du président des États-Unis, s’occupe désormais des basses besognes des services secrets. Lorsqu’un commando nord-coréen lance une attaque sur la Maison Blanche, prenant en otage le président américain et son fils, il se retrouve seul à pouvoir leur venir en aide. Deux ans après avoir été tenu responsable de la mort accidentelle de la Première Dame, il va pouvoir faire preuve de sa loyauté et de sa bravoure.

Mon avis : C’est marrant car au final, ce genre de films, ce n’est pas vraiment ma cam ! Mais de temps en temps, certains parviennent à me divertir et à me faire passer un bon moment. Et il faut avouer que cette trilogie fait partie de ce type là. C’est pas foufou, ce sont des films d’action purs et durs, mais au final, ça fait son taf, et ça nous tient en haleine tout le long.

J’ai décidé de regrouper la trilogie en un seul avis car pour moi, la qualité est quasi équivalente à chaque fois. Il y a plusieurs années entre les films (et bon sang, qu’est-ce que Gérard Butler a vieillit dans le dernier…mais normal en même temps) et il faut savoir que chaque long-métrage est réalisé par une personne différente. Pour autant, la continuité est quand même bien gardée (on a juste un changement d’actrice pour le rôle de Léah pour le dernier film…mais on retrouve Piper Perabo dans La chute du Président et c’est assez sympa de la voir dans ce personnage).

A côté de ça, comme souvent dans ce genre, il y a (trop) de facilité et un gros manque de vraisemblance à de nombreuses reprises, mais rien qui gâche spécialement le visionnage. De bons divertissements d’action donc, et un moment sympathique au cinéma pour le dernier opus!

Le truc en + : Cette franchise d’action consacrée au personnage de Mike Banning, chargé de protéger coûte que coûte le président des Etats-Unis, est pour le moment plutôt lucrative : ses deux premiers opus ont respectivement rapporté 173 et 195 millions de dollars dans le monde, pour des budgets compris entre 60 et 70 millions. La Chute du président a été conçu pour un coût de production estimé à 80 millions de dollars.