King n’est pas vraiment le genre d’homme auprès de qui on cherche refuge. Chef d’un gang qui participe à toutes sortes de trafics, il a la surprise de trouver dans sa maison, lors d’une fête, une parfaite inconnue. Elle se fait appeler Doe, un surnom car elle est amnésique et ne connaît pas sa vraie identité. Elle vit aussi dans la rue et risque que sa vie quotidiennement. Comme ce jour où elle s’introduit chez KIng. A ses risques et périls. Malgré tout, elle est attirée par King comme un papillon par une flamme. Si c’est un homme brutal, violent d’habitude, il est aussi touché par Doe et son histoire. Mais qui est Doe exactement ? Son passé ne risque-t-il pas de ressurgir un jour ? King prend un risque s’il s’attache à elle mais n’est-il pas déjà trop tard ?

Mon avis : Hello, hello! Le Festival New Romance approchant à grand pas, je m’empresse de lire le plus de livres possibles provenant des auteures qui seront là, afin de pouvoir mieux échanger avec elles. J’avais eu l’occasion de rencontrer T.M. Frazier l’année dernière et j’avais été plutôt frustrée de ne pas avoir découvert son univers. Mais voilà, c’est maintenant chose faite, et je ne regrette pas car même si ces deux premiers tomes sont un peu trop sombres à mon goût, j’ai quand même été happée par l’histoire de King et Doe!

L’auteure nous propose ici une histoire sombre et forte à la fois. Pour ma part, j’ai préféré le deuxième tome car je trouve que dans le premier, on passe bien trop vite de la haine à l’amour, sans bien comprendre le pourquoi du comment. Heureusement, tout ça s’améliore au fil des pages…et ce même du côté de la construction de l’histoire en tant que telle. Au début, ça m’a semblé un peu brouillon et très fouillis, mais dés que tout semble bien posé, les pages se tournent sans qu’on ne puisse plus s’arrêter. La romance est bien entendu centrale, mais il n’y a pas que ça, bien au contraire. L’univers est construit, il y a des personnages secondaires très importants et l’histoire se complexifie au fur et à mesure. C’est addictif et intéressant, et j’ai lu ces deux tomes avec plaisir.

Malgré tout, ça ne restera pas de façon indélébile dans ma tête, ni dans mes tripes car il m’a manqué un je ne sais quoi pour complètement me hyper. T.M. Frazier nous propose ici une bonne histoire, mais dans un univers trop sombre à mon goût, voilà tout. Mais ça, c’est personnel. ^^ Mais si vous aimez ce genre de romances, alors je vous conseille l’univers de T.M Frazier à 1000%. 🙂

« Si j’ai appris quelque chose au cours des six derniers mois, c’est bien que la famille se définit de multiples façons. Ce n’est pas parce que nous ne sommes pas ensemble que nous ne formons pas une famille. La famille est ce qu’on en fait, ce qu’on veut qu’elle soit. »

Les couvertures VO