Hello tout le monde! On se retrouve aujourd’hui pour un petit point lecture regroupant mes impressions sur mes 3 derniers livres lus. C’est parti! 🙂

Sur le point de se marier, Juliette a chargé son amie Lana d’organiser son enterrement de vie de jeune fille à Como, en Italie. Sur place, la future mariée disparaît et les invitées paniquent. Pourtant, Juliette a laissé un mot derrière elle demandant à ses amies de ne pas s’inquiéter.

Mon avis : Le premier livre est le roman 7 bonnes raisons de rester célibataire (ou pas) de Cécile Chomin, une auteure que j’avais envie de découvrir depuis longtemps. Lu dans le cadre du challenge de Carène Ponte, j’ai passé un très bon moment avec cette lecture ! Et pourtant, pour tout vous dire, j’ai eu très peur car l’histoire est racontée par 7 points de vue différents. Donc autant vous dire qu’il faut un peu s’accrocher au départ. Mais vraiment, l’histoire est tellement enjouée, et les personnages bien différents des uns des autres, que c’est vraiment très fluide et facile à lire.

Ce roman se lit vraiment vite et on avance avec plaisir dans l’histoire, avec le mystère autour de la disparition de Juliette, la future mariée. Pour ma part, le personnage que j’ai préféré est celui de Kate. J’ai aimé sa remise en question concernant ses relations. 🙂 Si vous êtes en manque d’une histoire pétillante et pleine de bons sentiments, je vous conseille ce roman sans hésiter. 🙂

Tout semblait sourire à Lou : une vie amoureuse comblée avec son mari Thomas, un emploi d’agent immobilier dans lequel elle excelle, des amis complices. Mais son divorce brutal fait tout basculer. Elle se raccroche alors à un projet professionnel dans lequel elle place toute son énergie. Pour le mener à bien, elle contacte Paul, un décorateur d’intérieur talentueux. Lou ne se doute pas que sa rencontre avec Paul sèmera à nouveau le chaos dans sa vie, faisant remonter des souvenirs d’enfance troublants…

Mon avis : Noël gagnant, c’est mon flop parmi les livres dont je vous parle aujourd’hui. Pourtant, c’est une lecture de noël et j’adore ça habituellement. Mais je pense que la point de vue à la troisième personne a ajouté une froideur à ce roman, aux sentiments que l’auteur essayait de faire parvenir à son lecteur. Pourtant, l’histoire n’est pas nulle, bien au contraire. Mais vraiment, l’alchimie entre les personnages n’a pas opéré avec moi. Je suis restée étrangère à l’histoire, et au final, Mélodie Smacs m’a perdue en cours de route…

Bref, je ne vous recommande donc pas cette histoire…Dommage.

Après une nouvelle dispute avec son mari jaloux et alcoolique, Sara décide de tout quitter et d’abandonner son semblant de vie parfaite. Pour guérir et échapper aux médisances de son entourage, elle se réfugie pour une semaine de retraite sur l’île volcanique de Stromboli. Là-bas, elle est confrontée à ses démons intérieurs… son perfectionnisme, ses fuites en avant, les attentes insoutenables des autres. Et son secret le plus sale qui ne veut plus se taire. Au bord du gouffre, elle doit trouver sa voie pour se sauver d’elle-même.

Mon avis : Et je termine avec une découverte plutôt inattendue. L’île de mes démons m’a été envoyé en service presse surprise et je m’y suis plongée petit à petit, un peu tous les jours, en lecture secondaire… J’avais peur de ne pas accrocher et en fait, ça a été tout le contraire. Saskia Noort aborde dans ce roman différents sujets importants, avec celui des violences sexuelles en tout premier lieu. Et surtout de l’impact qu’un viol peut avoir sur la vie d’une femme.

C’est un livre qui fait réfléchir sur nos rapports aux autres, sur le couple mais aussi sur nous-même en tant qu’individu. J’ai aimé suivre le personnage de Sara dans sa reconstruction et surtout dans son parcours pour apprendre à se connaître elle-même en tant que femme. L’île de mes démons est parfois cru dans sa narration mais est toujours très vrai. C’est une lecture qui a suscité en moi énormément de questionnements et qui a remis en cause des certitudes que j’avais.

Si vous avez besoin d’un roman pour réfléchir, pour vous remettre en question, celui-ci est plus que parfait.